Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Ce n'est pas une surprise !

Le (là ?) reconnu (e) comme maladie professionnelle mais sous certaines conditions:

Le gouvernement vient de trancher, le covid-19 ne sera automatiquement reconnu comme MP que pour les soignants touchés par le virus ayant besoin d'un apport d'oxygène !

Aux dires des services du ministre de la santé, la parution du décret attendu depuis plusieurs mois serait imminente. Le décret détaillera les critères qui permettront d'obtenir la prise en charge à 100 %, et d'obtenir une indemnité en cas d'incapacité temporaire ou permanente. En cas de décès, les ayants droit pourront également recevoir une rente

Concrètement en cas d'une infection au virus:

- reconnaissance automatique: pour les soignants, hospitaliers et de ville, et pour les intervenants auprès des personnes vulnérables, à domicile ou en EHPAD: mais à la condition d'avoir contracté une forme sévère de la maladie (avoir besoin d'oxygénographie),

- Les autres exposés, sous réserve d'avoir eu, eux aussi, un apport d'oxygène, devront passer devant un comité national d'expert indépendant. . .

Remarques:

Ses conditions draconiennes, mettent en lumière deux formes de discrimination: entre les personnels soignants exposés d'une part, et d'autre part entre toutes les personnes "autres" qui ont participé à la vie du pays. Aussi vite oubliées que mises en valeur. . .

Ce n'est pas une surprise, nous avons fait part de toutes nos craintes dès les premières informations sur le sujet: article du 10 avril "bonne réaction" - article du 10 mai "le Covid-19" ne doit pas masquer le reste". 

Nous sommes en présence de la politique actuelle articulée autour de "la com"  qui ne se concrétise généralement pas comme les  coups d'annonces veulent le laisser croire. Ce sont "les travaux pratiques" et les applications qui comptent. Les victimes du Covid hors bénéficiaires automatiques vont s'en rendre compte. Comme toutes les victimes d'exposition professionnelles, elles vont se retrouver engluées dans des démarches longues, fastidieuses, démoralisantes, pour prouver et démontrer leur exposition (au travail ou à l'extérieur ?).

Ce n'est pas une surprise, lorsque l'on mesure toutes les contraintes et déficiences du traitement de la reconnaissance des MP, depuis des décennies, avec entre autre, toutes les sous-déclarations, et "les camouflages". . .

Tag(s) : #Maladies professionnelles, #Le saviez-vous

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :