Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que fait une association de défense des victimes de l'amiante dans la manifestation du 1er mai à ROUSSILLON se demande un spectateur qui passe à nous observant.

La question mérite réponse. Nous étions là avec notre banderole pour réclamer comme le font depuis 18 ans les victimes de l'amiante partout dans notre pays, l'ouverture d'un procès Pénal pour juger, les patrons responsables qui ont laissé leurs salariés s'empoisonnaient. Pour juger, les médecins du travail qui oubliant le fameux serment d'Hippocrate, l'ont remplacé par le serment d'hypocrite en fermant les yeux sur l'état de santé des salariés qu'ils devaient protéger. Pour juger les experts qui pendant des années ont retardé l'interdiction de l'amiante dans notre pays et aussi pour juger ces hauts fonctionnaires qui ont fait dormir sur leurs bureaux pendant des mois et des années des directives qui auraient pu sauver des vies même si les années passant, ils sont devenus Ministres. Cela se fait encore puisque en 2012, Fillon et Bertrand alors 1er ministre et ministre du Travail ont repoussé à 2015 une directive abaissant les taux d'exposition aux fibres d'amiante. La CGT a d'ailleurs porté plainte contre eux, pour mise en danger de la vie d'autrui.

Nos associations des victimes de l'Amiante depuis 18 ans se battent contre une justice d'État qui fait tout pour empêcher ce procès Pénal.

Pourquoi ce Procès nous demande le passant ?

En premier lieu en mémoire aux morts de l'amiante qui pourraient atteindre le chiffre intolérable de 100.000 à horizon 2015.

Pour les veuves et les veufs, pour les familles qui réclament justice depuis si longtemps. Mais aussi pour le présent car beaucoup de malades de l'amiante souffrent de cet empoisonnement et veulent voir les responsables jugés c'est pour eux une exigence de justice.

Mais aussi pour l'avenir car l'amiante dans notre pays est présente partout :

Dans les hôpitaux, dans les écoles primaires, dans les HLM, dans les usines, dans les garages, sur les toits, l'amiante est encore présente et donc dangereuse. Que font nos gouvernements, 17 ans que l'amiante est interdite. Pas le moindre plan d'envergure développé pour éradiquer l'amiante. Alors pour cela aussi, nous voulons un Procès Pénal. Pour qu'ils se bougent au nom de la Santé Publique.

ON NE LACHERA RIEN

ON NE LACHERA RIEN

Dans la manif, il y avait de la musique, il y avait de la vie, oui voilà pourquoi nous luttons POUR LA VIE.

Travailler c'est gagner sa vie et non pas la perdre. Un procès Pénal de l'amiante proclamera cela à la France entière. Forcer nos gouvernants à éradiquer l'amiante dans notre pays c'est faire en sorte que demain des malades environnementaux ne remplacent pas les malades infectés sur leurs lieux de travail.

Dans notre délégation, derrière notre banderole, il y avait des veuves et des veufs qui continuent le combat pour leur défunt ou défunte, il y avait des enfants accompagnant leur malade, il y avait nos bénévoles qui inlassablement sans rien lâcher continueront à exiger haut et fort :

"LA JUSTICE POUR NOS VICTIMES".

MC

Tag(s) : #justice santé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :