Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les "Amisol" ont vécu l'amiante dans des conditions extrêmes, ils ont ensuite lutter pour leurs emplois, pour leurs dignités..

Mais cela n'a pas suffit, il a fallu qu'ils soient aussi victimes des experts médicaux qui ont tout fait pour entraver le chemin déjà très difficile qui méne à une juste indemnisation. Alors à quelques jours du procès de Claude CHOPIN le dernier PDG Empoisonneur d'Amisol. Quelques extraits des paroles des victimes d'Amisol face aux experts médicaux. C'était hier, mais malheureusement nous ne devons pas baisser la garde car c'est encore aujourd'hui..

Entendre les victimes de l'Amiante

Témoignage de Maria-Adélia VALENTE le 20 mars 2007.

Le Professeur CATILINA avait constaté une aggravation de ma maladie et rempli les papiers pour que la Sécurité Sociale reconnaisse mon état. C'était en 2003.

Pendant presque 1 an, la sécu a oublié mon dossier. Après une mobilisation du CAPER, on l'a retrouvé. La Sécurité Sociale a refusé l'aggravation. Après l'expertise demandée par le T.C.I, mon aggravation a été acceptée. Mais après cela, j'ai été convoquée au contrôle médical. Le Docteur LIANDIER m'a demandé vertement pourquoi j'étais là. Puis elle a regardé mon dossier et quand elle a vu Amisol, elle s'est écriée. "Qu'est ce que vous voulez encore ?" J'ai répondu "je suis venue parce que j'ai été convoquée."

Je trouve dommage, intolérable que nous, les victimes de l'amiante, soyons traitées comme cela. Que ces prétendus médecins ou experts aient un rapport pareil avec les malades. C'est inadmissible. Je fais ce témoignage pour que d'autres personnes ne subissent pas ce genre d'accueil, cette violence en quelque sorte.

Entendre les victimes de l'Amiante

Témoignage de Ricardo FERRANDO.

J'ai été convoqué le 10 novembre 2006 à Lyon par le Docteur BERGERET.

D'entrée, il m'a posé la question qui semblait le préoccupé le plus : Pourquoi avez vous demandé une Faute Inexcusable, vous auriez pu faire une demande au FIVA.

Ensuite il a lu les résultats de mon scanner et les observations du Professeur MICHEL.

Il s'exclame "il exagère un peu trop sur son compte rendu le Professeur MICHEL"

Ce n'est pas l'amiante qui vous rend malade, j'ai votre dossier, vous avez une myopathie, alors toutes vos douleurs, vos troubles, tout vient de là !!

Il ne m'a pas ausculté, ni écouté, il ne savait pas que j'avais travaillé à Amisol, savait-il seulement ce que c'était Amisol. J'ai vu que sa conclusion était toute prête, il ne s'est pas privé de me répéter : Vous, c'est pas l'Amiante, c'est la myopathie. Avec cet expert l'Amiante avait disparu, c'est de la magie. Je suis sorti de cette expertise plus mal que j'étais rentré. Suis je seul ?

Entendre les victimes de l'Amiante

Témoignage de Brigitte PESCHARD

Le 27 novembre 1997 à 13h30 Collège de 3 médecins à Lyon :

Une dizaine de personnes convoquées à la même heure. Pas assez de chaises pour s'asseoir. Je passe à 15 heures en face de moi 3 médecins (Les Professeurs BRUNE, MALICIER et PROST).

Le Professeur PROST me demande pourquoi je suis là. J'explique que je conteste la décision du TCI. Le Professeur PROST se lève, hausse le ton pour me dire :

"Que je n'avais qu'à pas fumer, m'oxygéner en ouvrant les fenêtres, avoir une bonne hygiène de vie !!"

Les larmes aux yeux, je lui ai répondu que je n'avais jamais fumé. Il aurait regardé mon dossier, il aurait vu qu'il y avait écrit TABAC = 0. J'habite en pleine campagne.

Lors de cette expertise aucune approche médicale, aucune approche humaine, seulement une démarche humiliante, de doute à l'égard des victimes. Des Médecins qui aggravent le vécu des malades.

Tout malheureusement continue, Jean HERQUIN Président de l'ASAVA à Toulon faisait part en fin de semaine dernière de l'accueil intolérable qu'avaient reçu deux malades au TCI et il appelait les adhérents de l'association à la prochaine audience pour entourer les victimes pour qu'elles soient respectées.

Entendre les victimes de l'Amiante

Dans l'action que la CAVAM organise pour soutenir les victimes d'AMISOL et l'association qui les accompagne depuis si longtemps le CAPER Clermont Ferrand. Nous exigeons qu'enfin Claude CHOPIN puisse comparaitre au Pénal pour être jugé des empoisonnements de tant d'êtres humains. Mais cela n'effacera pas, la souffrance humaine qu'ont vécue tous ces malades qui ont été baladés d'expertises en tribunaux, de jugements en appels et encore en expertises pour que les années passent et que l'oubli se fasse.

Mais cela est sans compter sur l'opiniâtreté de ceux qui ont souffert et qui ne se contentent pas des indemnités qui pour certains pourraient être "un solde de tout compte".

Nous voulons un procès au pénal, pour prouver que les patrons empoisonneurs savaient la nocivité tueuse de l'amiante mais ils ont fermé les yeux sur cette réalité préférant et de loin engranger leurs profits. Alors oui, il faut enfin que la justice passe pour clamer que la vie des êtres humains doit toujours être plus importante que les profits et aujourd'hui cela doit être revendiqué encore plus fort car nos gouvernants ont tendance à fortement l'oublier.

JV

N'oubliez pas : faites abonner vos adhérents, sympathisants, amis à notre BLOG pour que l'on soit de plus en plus entendu....

Tag(s) : #justice sociale

Partager cet article

Repost 0