Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ensemble pour le même combat
Ensemble pour le même combat

L'association des "Anciens Verriers de GIVORS" vient consolider par son adhésion à la CAVAM la base de notre coordination.

Depuis plusieurs années, l’association des anciens de la verrerie VMC-BSN (groupe Danone) de Givors, dans le Rhône, fermée en 2003, a engagé le combat pour la reconnaissance des maladies professionnelles. Elle poursuit l’étude des relations entre les pathologies développées, les postes de travail occupés et les produits toxiques utilisés dans la production afin d’aider ses membres à faire reconnaître l’origine de leurs maladies.

Laurent GONON développe par son énorme travail une base de données sur les produits CMR. La particularité des produits classés CMR (cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction), c’est leur lente évolution. Le temps de latence peut être de plusieurs dizaines d’années, ce qui fait que les maladies se déclarent à l’âge de la retraite. Ces ouvriers ont été exposés à une multitude de produits (plomb, arsenic, chrome, hydrocarbures, amiante, etc.). L’association a rassemblé plus 54 fiches de sécurité, identifiant les produits et leurs risques. Leurs expérience sera fortement utile dans nos combats pour faire reconnaître les Maladies Professionnelles. Bienvenue à la CAVAM et merci de votre solidarité active.

Quand l'action Solidaire et Fraternelle fait bouger les curseurs

On écouterait les "experts" en démarche associative, il ne faudrait pas trop se lancer dans la démarche revendicative. Des exemples ces derniers temps nous démontrent qu'ils se trompent lourdement et qu'il est primordial de faire parler nos associations pour révéler l'humain des situations graves que vivent certaines victimes, qu'il y a toujours des solutions progressistes à faire valoir et qu'à trop se taire, on donne toujours raison à ceux qui freinent la justice sociale que nous revendiquons.

Les Brèves des associations N°6

Un immense sentiment de joie humaine s'est exprimée lorsque les bénévoles de l'ASAVA de Toulon ont appris la bonne nouvelle. Leur ami malade en soin palliatif a reçu ses indemnités qui normalement étaient prévues que pour l'année prochaine et peut être trop tard pour qu'il puisse organiser ses décisions. Il a fallu la lettre énergique de Jean HERQUIN Président de l'ASAVA en direction du Ministre des Armées réclamant que ce dossier soit géré très rapidement, il aura été relayé par l'assistante sociale pour appuyer cette demande. Puis par l'action solidaire des bénévoles des associations de la CAVAM qui par des messages sur Internet en direction du Ministre des Armées ont exigé plus d'humanité dans la gestion du dossier. Nous ne saurons pas l'impact de cette action auprès du Ministère mais nous avons eu raison de le faire car même si cela a fait bougé le curseur d'un iota dans la bonne direction, cela aura permis un moment de sérénité dans une famille qui vit des moments très difficiles. BRAVO à l'ASAVA et MERCI à toutes les associations de la CAVAM qui ont consolidé cette action et prouvé ainsi que lorsqu'on se fait entendre les curseurs peuvent bouger.

APRES le 21 octobre 2014 et la Manif d'AIX EN PROVENCE

Ne l'oublions pas ce rassemblement avec plus de mille participants présents à AIX en Provence pour exiger des indemnisations plus juste pour les victimes du Sud Est de la France. Des délégations de Dordogne, du Sud et Nord Isère, du Gard, des Alpes de Haute Provence étaient venues grossir les rangs des associations du Sud Est de la France. Cette action a permis que les dernières indemnisations prononcées à AIX reviennent à des montants respectants une égalité des sommes versées dans les autres juridictions.

TASS de Marseille le 10 décembre 2014, la lutte continue.

 

Julie ANDREU à la sortie du Tribunal
Julie ANDREU à la sortie du Tribunal

Le président du TASS de MARSEILLE dans ses petits souliers !

Une cinquantaine d'adhérents, pour l'essentiel venu en car avec leur association CENTAURE auxquels s'était joint une délégation de l'ADEVIMAP de Martigues et de l'ASAVA de TOULON, occupait les sièges du TASS de MARSEILLE.

Julie ANDREU du cabinet TTLA avocate de l'association CENTAURE dans sa plaidoirie, s'en est donnée à cœur joie ! Forte de la décision prise le 2 décembre 2014 par la cour d'appel d'AIX qui a remis en cause le montant des indemnités accordées pour plaques pleurales 5%, par ce TASS, elle a démontré en quoi leur montant alloué par ce tribunal était totalement inacceptable et qu'il convenait désormais de se plier aux décisions de la cour d'appel, plus conforme aux préjudices des victimes (elles étaient 3 a être jugées ce 10 décembre) Le président du tribunal était manifestement pas à son aise. il a reçu la charge sans protester, proposant même de rendre un délibéré d'ici la fin décembre alors que généralement il faut attendre plus d'un mois ! La suite au prochain épisode

Maitre LAFFORGUE au Cerader 24
Maitre LAFFORGUE au Cerader 24

LE CERADER 24 DANS L'ACTION Le 11 décembre 2014

Dès 9 heures 200 personnes (sur 240 dossiers) sont venues dialoguer avec François LAFFORGUE du Cabinet d'avocats TTLA des déroulements de procédures juridiques, des prud'hommes jusqu'à la cassation tant sur les délais que sur les appels d'honoraires et le cas particulier des avocats de cassation. Un tour d'horizon sur tout ce qui concerne l'anxiété a été fait et durant 2 heures un échange questions/réponses a été fort intéressant. Rendez-vous est pris pour notre assemblée générale du 27 février 2015

L'après midi au Tribunal
L'après midi au Tribunal

11h45 ...Départ pour un très léger repas avec François LAFFORGUE et l'équipe de bénévoles du CERADER 24 puis... En route pour le tribunal des affaires de sécurité sociale.

Prise de parole à 13h20 avant l'audience. 14h00

A 14 h 00 Audience sur 2 dossiers appelés ... et comme cela a été vite passé.

A 15h00 prise de parole de François LAFFORGUE sur ses impressisons d'audience devant les 70 présents ... nous avons refusé du monde malgré un bus de 63 places.

Une belle et bonne journée d'actions organisée par le CERADER 24 pour venir en appui des dossiers des victimes.

LE CERADER 47 ALBRET DANS L'ACTION

La Manif du 27/11/14 à Mont de Marsan
La Manif du 27/11/14 à Mont de Marsan

Ce 27 Novembre 2014 à Mont de Marsan, nous étions plus de 300 manifestants venus crier « VERGOGNA » (honte), à tous ceux qui se rendent complices de complaisance avec les patrons empoisonneurs, reprenant le cri de colère de nos compagnons de combat Italiens. Les employeurs sans scrupules qui continuent à considérer qu’ils peuvent impunément exposer des salariés à des substances dangereuses attentant à leur santé physique, ou à des organisations du travail attentant à leur santé psychique, doivent être lourdement punis par la loi, la réparation étant ainsi au service de la prévention. IL faut bannir tout ce qui porte atteinte à la santé des salariés. Pour la CGT, c'est la santé tout au long de la vie qui est sacrée. Le travail ne doit pas être une maladie mortelle. Nous travaillons pour gagner notre vie, pas pour la perdre A la retraite, il est hors de question que les salariés soient frappés d'une double peine, moins d'années à vivre et en moins bonne santé.

Nous demandons haut et fort des comptes à la justice sur la plainte pénale déposée en 1998 au TGI de Mont de Marsan, au travers de la lettre ouverte à la Garde des Sceaux que nous avons déposée ce jour en Préfecture pour transmission au ministère.

La Mobilisation ce 27 Novembre 2014 à Mont de MARSAN a contribué à ce que la voix des salariés soit plus entendue que celle du MEDEF pour la Préservation de la santé au travail. Nous ne baissons pas la garde !!!

Une photo qui caractérise la dureté de la lutte
Une photo qui caractérise la dureté de la lutte

L'ADEVA GARD PSE Communique :

Les établissements Jean RICHARD-DUCROS fondés e en 1868, sont mis en vente en 2010, la continuité familiale ne pouvant plus être assurée . Cette entreprise spécialisée dans la construction métallique , la tôlerie de haute précision à a son actif pour ne citer que ceux-ci - le Pont de STRASBOURG - le Pont Levant (le Havre) - Nouvelle tribune stade vélodrome - Portique chantier la Ciotat et d'innombrables œuvres d'arts de très haut niveau .

C'est la que le groupe FAYAT rachète cette entreprise en octobre pour mieux la fermer , et la liquider le 5 mai 2011 de la même année . Les salariés, dont certains ont presque 40 ans de service sont licenciés dans une indifférence quasi générale . En Avril 2013 la CGT avec les salariés licenciés engagent une demande d'inscription sur la liste des entreprises donnant droit à l'ACAATA .

Après beaucoup de travail pour monter ce difficile dossier , la demande vient d'être retenue par la DGT, le décret doit paraître prochainement au Journal Officiel . Une reconnaissance qui pourra permettre un départ en ATA . Bravo pour cette Victoire.

"Travailler tue en toute impunité : pour combien de temps encore ?"

Hafid BENMALOU
Hafid BENMALOU

Accident de travail : le procès de l'artisan charpentier renvoyé à mars 2015.

Le procès très attendu, mardi, d'un artisan charpentier de Saint-Aignan inculpé de blessures involontaires à l'encontre de l'un de ses salariés, Hafid Benmalou, 27 ans, qui avait lourdement chuté sur un chantier à Castelsarrasin a finalement été reporté au 31 mars prochain. Une nouvelle qui a profondément affecté le jeune charpentier, père de deux enfants de 2 et 4 ans, qui attendait l'issue de ce procès devant le tribunal correctionnel de Montauban depuis plus d'un an et demi. Suite à cet accident du travail, Hafid Benmalou vit sur un fauteuil roulant, sa moelle épinière ayant été sectionnée à la suite de cet accident où les mesures de sécurité obligatoire n'ont pas été respectées par l'employeur. Ce dernier qui fait aujourd'hui l'objet de poursuite pénale, s'est saisi d'un nouvel avocat, la veille de son procès. Une mesure contraignant son nouveau conseil, Me Charlotte Lévi à réclamer le renvoi du procès, cette dernière prenant connaissance du dossier le jour même de l'audience. Une requête que le parquet et le président du tribunal ont retenue en renvoyant le procès dans quatre mois. L'ex couvreur paraplégique devra donc faire encore preuve de patience pour obtenir comme il le souhaite une «condamnation morale» de son patron.

Les Brèves des associations N°6

Veuillez trouver ci-joint l'accès à une pétition contre le 21ème 22ème 23ème et 24ème mesures de simplification.

Je vous invite personnellement à la signer et à la diffuser tant les dispositions auxquelles elle s'oppose sont destructrices pour notre métier.

Quand l'exécutif décide de recourir aux ordonnances c'est qu'il craint d'être désavoué par la représentation populaire et ce sont les libertés publiques qui sont en péril. Ce qui est en jeu ici n'est rien moins que l'abandon par l'état de la garantie constitutionnelle de la protection de la santé des travailleurs par la Nation ce qui bafoue plusieurs traités ou conventions internationales dont la France est signataire. Tout doit être entrepris pour combattre cette forfaiture.

Augustin VINALS

CAPER 42

C'est la fin des brèves de la semaine.

Faites abonner vous adhérents, vos sympathisants, il est important que nos actions soient connues et relayées .

Une grande bonne fin de semaine à tous en préparant les fêtes de Noël

 

MC

 

Tag(s) : #Vie associative

Partager cet article

Repost 0