Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONFÉRENCE AMIANTE du 20 mars 2015

Organisée par le CAPRA de LILLE

Pour organiser une telle conférence, il faut une équipe très motivée qui n'a pas du compter ses heures de préparation.

Nous avons décidé de vous faire vivre cette conférence comme un feuilleton. Lors de cette conférence, il y a eu de très grands moments de témoignages, d'échanges mais aussi des instants d'émotions que l'on va vous faire découvrir... 

9 h : Accueil puis après un café - Ghislaine PLÉ ouvre la conférence.-  Une image des auditeurs.
9 h : Accueil puis après un café - Ghislaine PLÉ ouvre la conférence.-  Une image des auditeurs.
9 h : Accueil puis après un café - Ghislaine PLÉ ouvre la conférence.-  Une image des auditeurs.

9 h : Accueil puis après un café - Ghislaine PLÉ ouvre la conférence.- Une image des auditeurs.

L'INTERVENTION DU PROFESSEUR SCHERPEREEL.

Chef de Service de pneumologie du CHRU de LILLE et Expert référent sur le mésothéliome.

Propos d'un participant : "On a toujours un peu la crainte quand un Professeur prend la parole de ne pas comprendre grand chose avec les mots techniques qu'ils emploient et puis parfois les explications nous font froids dans le dos, car le mésothéliome çà peut faire peur".

Le Professeur SCHERPEREEL.
Le Professeur SCHERPEREEL.

Dans la salle pour beaucoup qui ne le connaissent pas, un peu d'étonnement sur sa jeunesse. Puis encore plus d'étonnement sur sa simplicité dans les mots, dans son exposé. On ressent un humaniste plus qu'un médecin. Enfin,un homme qui soigne en restant attentif à l'humain, à l'aide et à l'attention qu'il apporte à ses malades.

Il connait son affaire, il reste clairvoyant sur la difficulté à soigner les maladies liées à l'amiante mais optimiste car les progrès sont là, on gagne en qualité de soins et en espérance de vie. Il explique les recherches sur le mésothéliome, l'approche pour contrer "la mort cellulaire programmée", comment la médecine recherche et avance pour contrer les altérations des défenses immunitaires. On ressent l'homme passionné par sa mission et cela fait du bien pour des malades qui ont été confrontés à des experts froids et souvent animés pour "casser des victimes".

Oui, Professeur SCHERPEREEL, un grand merci pour votre exposé, de vos explications mais surtout parce que vous respirez une sincère humanité envers vos malades et cela est tellement important. Des questions dans la salle, des réponses toujours claires. Bravo Professeur SCHERPEREEL et je finirai par ce propos d'un auditeur "Il nous en faudrait un comme celui-là dans tous les hôpitaux de France"....

Une Pause avant un autre moment très fort
Une Pause avant un autre moment très fort

La pause était prévue, elle permit à nos auditeurs de continuer les échanges. Certains se remémoraient les informations du Professeur et notamment les deux jeunes femmes de moins de trente ans disparues à la suite d'un mésothéliome et cette conviction de plus en plus forte de la part de beaucoup de bénévoles qu'il nous faut vraiment "ÉRADIQUER L'AMIANTE" si l'on veut un jour en finir avec ce POISON.

Le Prochain temps fort : La rencontre avec deux jeunes femmes admirables.

MESSAGE DE L'ASSOCIATION DES IRRADIÉS DE L'ILE LONGUE

Je vous informe , que le CRRMP de Bretagne a établi le lien de causalité entre un cancer des cordes vocales (hors tableau) et l'exposition à l'amiante d'un de nos adhérents (menuisier ébèniste).

Le taux d'IPP a été contesté, le TCI l'a fait passer de 12 % à 14 %.

En pièce Jointe l'Avis Motivé du CRRMP

Francis TALEC

Le Collectif Amiante du Littoral Dunkerquois

Fort de milliers d'adhérents le CALD rejoint la CAVAM et prépare des initiatives fortes pour le mois d'avril 2015. Une réunion est prévue avec les associations du Nord pour faire du 28 avril 2015 une action commune le jour de la Journée Internationale de lutte contre les accidents du travail et des maladies professionnelles.

La CAVAM appelle toutes les associations à se saisir de cette date comme cela est fait aussi par l'association CENTAURE à La CIOTAT pour organiser des initiatives sous toutes ses formes pour faire parler notre cause. Dire haut et fort : Trop de personnes perdent la vie au travail, trop d'êtres humains subissent des mauvaises conditions de travail, trop de travailleurs sont exposés à des produits cancérogènes sans être protégés, ni informés. 

AGIR pour faire cesser la délinquance patronale en ce qui concerne la protection de la santé des travailleurs.

Le Bureau Du Collectif des associations du Littoral Dunkerquois préparent les Actions futures Le Bureau Du Collectif des associations du Littoral Dunkerquois préparent les Actions futures

Le Bureau Du Collectif des associations du Littoral Dunkerquois préparent les Actions futures

LES MORTS OUVRIERES DONT ON NE PARLE JAMAIS

L'explosion d'une machine a provoqué la mort d'un salarié âgé de 46 ans, et en a blessé deux autres, à l'entreprise Sénagral (ex-filiale de Senoble), ce mercredi 25 mars 2015, vers 6 h 50, à Jouy dans l'Yonne. La société Senagral a publié un communiqué de presse ce mercredi après-midi. Elle confirme que l'accident a eu lieu "lors d'une intervention de maintenance préventive sur une machine de conditionnement" et qu'il serait dû à "l'explosion d'une bonbonne de désinfectant de la machine". Selon la procureure de la République Marie-José Delambily, présente sur place, la machine était en cours de maintenance. On ne connaît cependant pas encore les circonstances précises de l'accident. En plus de la personne décédée, une autre a été grièvement blessée mais le pronostic vital n'est pas engagé. La troisième serait plus légèrement blessée. L'atelier de pâte fraîche lissé où a eu lieu l'accident fait partie de la société Senagral, ex-filiale de Senoble.

Information transmise par Michel BIANCO Fondation COPERNIC

CAPER LES ANCIZES 28 mars 2015

 

La salle est pleine des adhérents et Gérard SEMME est au Micro La salle est pleine des adhérents et Gérard SEMME est au Micro

La salle est pleine des adhérents et Gérard SEMME est au Micro

L'Assemblée Générale du CAPER des ANCIZES s'est déroulée le 28 mars 2015, en présence d'une assemblée importante.

L'Assemblée Générale débute par un rapport Moral de Gérard SEMME le Président du CAPER les ANCIZES, rapport Moral qui rappela les difficultés que traversent notre Pays, Gérard par des mots très clairs et très militants pointa les responsables (MEDEF et GOUVERNEMENT) qui par des attaques réitérées mettent à mal la protection sociale et de santé de notre nation.

Le trésorier de l'association fit part à l'Assemblée des comptes de l'association pour 2014.

François LAFFORGUE rappela la nécessité d'être présents devant les audiences pour soutenir les victimes. Dans le courant de l'année 2015, l'association sera appelée à LYON pour repousser la date du classement du site AUBERT et DUVAL et ainsi permettre à plus de salariés de pouvoir partir en départ ACAATA. François LAFFORGUE remis aussi en mémoire la date de juillet 2015 dernier délai pour monter les dossiers de Préjudice d'Anxiété.

Michel CLAVÉ pour la CAVAM rappela l'absolue nécessité de continuer notre démarche revendicative dans un moment historique ou le MEDEF soutenu par le gouvernement fait feu de tout bois pour casser la protection sociale et de santé dans notre Pays.

Franck BARSE secrétaire de l'association organisa le vote du Bureau de l'association qui a été voté à l'unanimité de l'Assemblée.

Un sénateur Socialiste est venu s'exprimer dans l'Assemblée pour rappeler le soutien des élus aux victimes de l'amiante. Dans un échange direct, il lui fut rappelé que c'est ce gouvernement qui fait voter 30 milliards d'économie sur la Sécurité Sociale et que cela ne peut faire du bien aux victimes de l'amiante.

L'Assemblée se termina dans une ambiance chaleureuse par le Pot de l'Amitié.

Bravo aux bénévoles du CAPER LES ANCIZES pour l'action qu'ils mènent avec beaucoup de dévouement pour la défense de notre cause. Plus de 90 cartes pétitions vont être envoyées à Élysée pour exiger un procès pénal de l'Amiante.

ADEVA GARD  le 27 mars 2015

La Tribune et les adhérents de l'ADEVA GARD Présents à l'Assemblée GénéraleLa Tribune et les adhérents de l'ADEVA GARD Présents à l'Assemblée Générale

La Tribune et les adhérents de l'ADEVA GARD Présents à l'Assemblée Générale

Une association avec un rayonnement départemental rencontre toujours des difficultés pour réunir ses adhérents qui sont forcément fort éloignés les uns des autres.

L’ADDEVA Gard Rhodanien n’échappe pas cette règle mais sa vitalité lui permet de surmonter au mieux cet handicap. En témoignent les multiples questions émanant de la salle, amorcées par le rapport moral présenté par André BERTHELIER, président de l’association.

Un vrai débat qui a porté sur les questions de fond qui font l’actualité des associations. Sur le juridique (mais pas seulement) Julie ANDREU du cabinet TEISSONNIERE a fait comme toujours «le travail ». Bernard LECLERC et Jean HERQUIN (pour la CAVAM) ont répondu aux questions qui portaient sur cette nouvelle structure nationale regroupant 30 associations et 14.234 adhérents (chiffres mis à jour au 25 mars 2015, 6 mois après sa création).

Enfin cette victoire, au combien symbolique d’un travail long, minutieux et acharné couronné de succès, depuis peu. Pour la première fois, un cancer du rectum est officiellement imputé à l’amiante. L’histoire retiendra que se fut d’abord possible dans le Gard, grâce à l’ADDEVA. Le Journal Électronique de la CAVAM s’en est déjà fait l’écho mais il faudra y revenir tant l’avancée est considérable, dans un contexte où ce qui domine, c’est le refus de reconnaitre les maladies consécutives aux situations de travail dégradées par l’exploitation capitaliste et la recherche à n’importe quels prix ! du taux de profit le plus élevé possible.

Parmi les décisions prises, le départ de l’ANDEVA a été voté à l’unanimité.

Le tiers des membres du C.A était renouvelable. L’appel à candidatures a reçu un bon accueil de la salle. Des volontaires (en parité) prendront tout naturellement leurs places dans l’activité.

La soirée s’est terminée par un pot fraternel et un repas plein de convivialité.

LE SYNDICAT NATIONAL C.G.T DE l'I.N.S.E.E REJOINT LA CAVAM

Les Brèves CAVAM N°20

"UNE GRANDE BIENVENUE" à nos camarades, cette adhésion vient juste après celui du Collectif des Associations du Littoral Dunkerquois.

Ces bonnes nouvelles nous renforcent dans notre combat.

Dans les semaines à venir, la CAVAM attend avec un grand plaisir d'autres Associations, Syndicats et Fédérations Syndicales qui vont la rejoindre. Merci à tous pour la force que vous donnez à notre Coordination.

On finit sur ces très bonnes nouvelles qui nous renforcent dans notre combat quotidien pour défendre les victimes de l'Amiante et de Maladies Professionnelles. Maintenant participons le 9 avril 2015 partout cela sera possible aux manifestations "Contre la loi MACRON et la politique gouvernementale de casse de la protection sociale et de santé dans notre pays"

MC

Tag(s) : #Vie associative

Partager cet article

Repost 0