Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONFÉRENCE AMIANTE du 20 mars 2015

Organisée par le CAPRA de LILLE (5ème partie)

Après la pause de l'après midi, vient le temps d'expression des associations des victimes de l'amiante.

Jean Michel DESPRES CAPER THIANT
Jean Michel DESPRES CAPER THIANT

Claude TANGE Président de l'ADVASUD CGT de Dunkerque fit partager à l'assistance son souvenir de sa déposition lors de l'enquête pour instruire la plainte pour empoisonnement afin d'arriver à ce que les responsables comparaissent lors d'un procès en correctionnel. Malgré une longue audition rien n'y fit personne n'était coupable. Claude en fin d'audition répondant aux enquêteurs "c'est sûr les victimes, ils ont du être empoissonnés à l'eau de rose".

A l'écoute de Claude TANGE, on ressentait ce combat du bénévole militant pour faire tomber le mur de l'OMERTA pour faire admettre que les industriels savaient les risques de l'amiante mais ils n'ont rien dit, rien fait pour protéger les salariés. Claude TANGE finit son intervention en revenant sur le classement du site d'ASCOMETAL toujours pas classé amiante après toutes les personnes décédées, après toutes les fautes inexcusables de l'employeur, que faut il de plus ? Sa ténacité est encore là et le combat continue sans relâche. Merci Claude de ta sincérité et ton exemplaire courage au service de nos victimes.

Jean-Michel DESPRES Président du CAPER THIANT prit ensuite la parole, il expliqua l'engagement des bénévoles pour défendre les dossiers des victimes mais aussi cette réalité terrible qui fait qu'en 2014, l'association a perdu 23 de ses adhérents par l'amiante et y compris une jeune femme de 28 ans, le silence pesant dans la salle faisait mesurer l'émotionnel dans la voix de Jean-Michel DESPRES, ses bénévoles qui avec courage et fraternité continuent à suivre les victimes, à les aider, à les rassurer . Mais aussi, le combat pour l'éradication de l'amiante sur un bassin de vie comme THIANT ou même l'ancienne usine ÉTERNIT sert aujourd'hui de silo à grain, mais "je vais m'en occuper" promit Jean-Michel DESPRES. Les mots "Éradication de l'amiante" furent les mots les plus souvent prononcés dans cet après midi, dans les paroles de Jean-Michel, cela avait encore plus de force.

La Sénatrice Marie Christine BLANDIN

La Sénatrice Marie Christine BLANDIN

Une grande idée de la Sénatrice Marie Christine BLANDIN

 

Une dame au premier rang très à l'écoute. Puis, suite aux interventions des associations, elle prend la parole. Elle revient sur l'objectif gigantesque de faire de l'éradication de l'amiante, une cause nationale. Elle lance une proposition, pourquoi la région Nord Pas de Calais ne se doterait-elle pas d'une torche à plasma ? De plus celà pourrait même aider nos amis belges dans ce combat.

Quelle très bonne et grande idée. C'est une Sénatrice du Nord qu'il émet, il s'agit de Marie Christine BLANDIN. La Sénatrice reviendra aussi sur les investissements portés par la région pour combattre l'amiante au niveau médical, comme environnemental..

Au prochain épisode : Une autre Sénatrice pour clore la conférence.

 

LE TRAVAIL DE MONIQUE NOWAK Présidente ARDEVA Sud Est

POUR FAIRE AVANCER Le préjudice d'anxiété et les AGS

A l'article suivant, vous lirez l'échange de mail qui permet de proposer un texte de loi grâce au travail de Monique Nowak et à l'écriture de Jean Paul Teissonnière.

Certain commençait à mettre en avant un échéancier pour que nos victimes remboursent les AGS. La CAVAM avec son groupe ACAATA continue le combat et Monqiue NOWAK fait avancer nos propositions.

Merci à tous nos bénévoles qui ne baissent pas les bras

message d'origine ----- De : "Ardeva Sud Est" <monowak@wanadoo.fr> date mar. 14/04/2015 10:35 (GMT +02:00) À : "LEVY Geneviève" <permanence.levy@wanadoo.fr>, "Geneviève LEVY" <glevy@assemblee-nationale.fr>

Objet : PROPOSITION MODIFICATIVE DU CODE DU TRAVAIL (PREJUDICES D'ANXIETE) Madame la Députée, Je reviens vers vous après consultation de Maître Jean-Paul TEISSONNIERE sur la modification de l'Art. 3253-8 du Code du Travail.

Votre proposition initiale :

I - "Les créances dont l'origine est antérieure à la fin du contrat de travail, ainsi que toute somme due aux salariés à la date du jugement d'ouverture de toute procédure de redressement ou de liquidation judiciaire, ainsi que les contributions dues par l'employeur dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle"

II - Les dispositions du présent I sont applicables aux instances en cours.

Sa rédaction proposée :

I - "Les sommes dues aux salariés dont l'origine est antérieure à la date du jugement d'ouverture de toute procédure de redressement ou de liquidation judiciaire, ainsi que les contributions dues par l'employeur dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle"

II - Les dispositions du présent I sont applicables aux instances en cours. Je vous remercie de l'attention que vous porterez à la proposition de Maître TEISSONNIERE. Je vous prie de croire, Chère Madame, en l'assurance de mes respectueuses salutations.

La Présidente d'ARDEVA Sud-Est,

Monique NOWAK Ardeva Sud Est

De : "Geneviève Levy" <glevy@assemblee-nationale.fr> date mar. 14/04/2015 11:44 (GMT +02:00) À : "Ardeva Sud Est" <monowak@wanadoo.fr> Objet : RE: PROPOSITION MODIFICATIVE DU CODE DU TRAVAIL (PREJUDICES D'ANXIETE)

Madame la Présidente,

Modification acceptée.

Je propose à la cosignature des autres députés varois et de B. Deflesselles.

Cordialement,

Julie BOILLOT

Attachée parlementaire

Les Victimes peuvent compter sur leur grande FAMILLELes Victimes peuvent compter sur leur grande FAMILLE

Les Victimes peuvent compter sur leur grande FAMILLE

DANS LE BÉARN LA SOLIDARITÉ EST TOUJOURS PRÉSENTE.

Ce LUNDI 13 AVRIL 2015, à l'Appel de la CGT, nous étions une cinquantaine à accompagner au TASS de PAU, nos 4 camarades d'EDF (des salariés d'EDF, de TURBOMECA, du RTE).

Les médias étaient là, FR3, Radio Bleu Béarn, La République, Sud-Ouest. Les avocats d'EDF n'ont juré que par l'expertise médicale, déniant tout impact Physique et d'Agrément sur la santé des salariés concernés. Ils conviennent qu'il peut y avoir un préjudice moral (mais le montant ne doit pas être trop élevé ... tiens, tiens !!!).

La décision du TASS de PAU est renvoyée au 1er Juin 2015

Jean-Louis BARTHES

LIRE C'EST MILITER

Un livre à mettre dans toutes les mains.

 

Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner

Auteurs : Annie THÉBAUD-MONY, Philippe DAVEZIES, Laurent VOGEL, Serge VOLKOFF

Date de publication : 2015 Nombre de pages : 608

Un livre MILITANT
Un livre MILITANT

Depuis les années 1990, les conditions de travail se sont peu à peu imposées dans le débat social. Néanmoins, la situation reste critique. Les risques traditionnels n’ont pas disparu : les manutentions lourdes, l’exposition professionnelle aux cancérogènes, au bruit ou aux vibrations demeurent répandues… De plus, certaines « améliorations » n’ont fait que déplacer et dissimuler les problèmes, telle l’externalisation des risques grâce à la sous-traitance. Dans le même temps, les transformations du travail et des modalités de gestion de la main-d’œuvre ont fragilisé les collectifs et accru l’isolement des salariés, conduisant à une montée visible de la souffrance psychique. Face à ces évolutions, il est plus que jamais nécessaire que tous les acteurs concernés, en particulier les salariés eux-mêmes et leurs représentants, s’approprient les connaissances indispensables pour améliorer la protection de la santé sur les lieux du travail. Tel est le but de ce livre, qui renouvelle intégralement sa première édition de 1985, laquelle avait fait date. Trente ans après, cette refonte s’imposait : cet ouvrage présente de manière accessible à un large public les connaissances les plus récentes sur les risques du travail, dans tous les secteurs. Mobilisant une équipe internationale de spécialistes et prenant en compte des expériences conduites dans de nombreux pays, il constitue à la fois une référence incontournable pour réfléchir à l’avenir de la prévention et un outil pratique proposant des pistes d’action. Reprendre la main sur son propre travail, c’est aussi commencer à reprendre la main sur le monde.

Envoi de J.M SEGUREL
Envoi de J.M SEGUREL

En pièce jointe un article du CANARD ENCHAINÉ sur l'amiante à la centrale du TRICASTIN.

L'article du Coin Coin

CAVAM HEBDO N°12

Cette dernière semaine, nous avons subi pas moins de quatre "cyber attaques". Pourquoi nous ?

On travaille donc pour renforcer les sécurités de notre journal électronique et de nos adresses mail.

L'HEBDO CAVAM se finit donc aujourd'hui dans le bureau de la rédaction ou l'on ne prend pas son pied sur les problèmes de sécurité.

Portez-vous BIEN et sur vos deux pieds..

MC

Tag(s) : #Vie associative

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :