Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Brèves n° 64

Dans ces Brèves n° 64 nous allons aborder:

 

1/ INformations de caractère général

 - Mise en examen: erreur de cible ?
 

2/ La Vie des associations et des Régions

- Allo Amiante saisit les maires  voir www.eradication-amiante.com

 

 
 
Erreur de cible ?
 

Un groupe de militants contre qui la société Eternit avait porté plainte en 2011, a été convoqué le 14 avril pour une mise en examen.

Une mal façon dans la convocation adressée aux personnes concernées a conduit à son annulation. Une nouvelle convocation leur sera adressée ultérieurement

Quoiqu’il en soit, la mise en examen est toujours d’actualité. Faisons une comparaison :

-  Il faut donc 5 ans pour mettre en examen 6 anciens militants CGT et le Président du CAPER BOURGOGNE, ulcérés par le nombre de victimes et de décèsd' adhérents de leur association, ulcération justifiée par  l’inauguration d’une stèle en leur hommage, devant 300 personnes le 22 octobre 2015

-  Et constater l’enlisement des plaintes déposées au pénal depuis près de 20 ans, sans qu’aucun renvoi devant le tribunal compétent n’ait été prononcé (malgré les assurances données par les différents ministres de la justice). Pourtant on ne compte plus le nombre de condamnations en FIE de cette entreprise

Quels sont les faits reprochés à Jean François Borde et à ses 6 camarades ? On les accuse de s’être opposés à l’ouverture d’une décharge à Vitry en Charollais, destinée à devenir la poubelle de l’un des principaux producteurs de déchets amiantés.

 

Les Brèves n° 64

Comment les nombreuses familles proches de cette localité, qui ont subi de plein fouet les conséquences des stratégies de l’entreprise Eternit, pouvaient accueillir cette implantation ?

Mettons-nous un seul instant (sans que cela soit possible) à la place d’une famille qui s’est recueillie devant la stèle mise en place le 22 octobre 2015

Comment après avoir accompagné des centaines de victimes, le CAPER Bourgogne pouvait rester indifférents ?

Nom ce n’est pas une erreur de cible ! c’est un acte délibéré révoltant 

Mieux vaut empoisonner avec opiniâtreté en toute impunité que s’insurger, oser et dénoncer ce qui deviendra à terme un nouveau siège de risque.

La justice pénale ne sort pas grandie, le scandale de l’amiante semble sans limite dans la douleur et l’indécence

,

Tag(s) : #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :