Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brie-Comte-Robert La chasse à l'amiante à l'école fait peur aux parents La République 17-10-2016

La municipalité de Brie-Comte-Robert a entamé des travaux d'extension de l'école maternelle Gérard-Menot. Des travaux d'envergure qui devraient durer deux ans et dont la première phase consiste à désamianter les locaux.

Le désamiantage a commencé le lundi 10 octobre et inquiète certains parents d’élèves. Ces derniers avaient demandé le report du projet, lors d’une réunion publique qui s’était tenue en juin dernier. « Lors de cette réunion, il n’a jamais été question d’un désamiantage quelconque de l’école mais uniquement du projet de construction et du planning potentiel, commente Aline Rousseaux, une mère d’élève. Nous sommes en colère et extrêmement inquiets de cette opacité. Quels sont les risques réels pour nos enfants âgés entre 2,5 ans et 6 ans ?"

Une réunion publique s’est donc tenue en mairie, jeudi dernier, durant laquelle le maire Jean Laviolette (PS) a tenté de rassurer les parents. « La première phase de désamiantage dure trois semaines et sera terminée à la fin des vacances de la Toussaint, a-t-il expliqué. Nous ne l’avions pas évoqué en juin parce que nous ignorions encore quel procédé nous allions utiliser .

Nous avons finalement préféré tout enlever afin d’être tranquilles pour les décennies à venir. » Et de rajouter : « C’est sans danger pour les enfants. Les experts contrôlent d’abord s’il n’y a pas de fuite avant de procéder au désamiantage. Et ils contrôlent à nouveau afin de s’assurer que tout a bien été retiré. » L’extension de l’école Gérard-Menot prévoit quatre classes supplémentaires, disponibles pour la rentrée 2018.

De leur côté, les parents n’excluent pas une action en justice.

Remarque: nous sommes devant une situation devenue malheureusement classique. Les premiers concernés, les parents et surtout leurs enfants, sont les derniers informés. Est-ce-que le fait de ne pas avoir décidé quel serait le procédé utilisé, est une bonne réponse ? Nous ne le pensons pas.

Cela donne plutôt l'impression de masquer la réalité pour placer les administrés devant le fait accompli. Quelle est la vrai raison: les coûts régulièrement évoqués ? le désir de contourner une réglementation jugée trop rigideégalement régulièrement évoquée ?. Toujours est-il que ce n'est pas un gage de prise en compte de la réalité du risque amiante et encore  moins de l'application d'une politique d'élimination rationnelle 

 

Tag(s) : #Éradication de l'amiante

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :