Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ce numéro des Brèves 105 bis

- le T.U n° 1 est sorti

- Complément sur l'AG d'Allo Amiante: l'intervention de la CAVAM

 

Les Brèves de la cavam n° 105 bis
Les Brèves de la cavam n° 105 bis
Les Brèves de la cavam n° 105 bis

Complément sur l'AG d'Allo Amiante

l'intervention du représentant de la CAVAM

Chers amis d’allo amiante,

Permettez-moi tout d’abord de saluer votre assemblée générale et de vous dire tout le plaisir que notre association CERADER 24 ressent à être parmi vous aujourd’hui.

Connaissant les liens qui unissent nos associations depuis des années et qui nous ont permis des luttes importantes à l’image de celle menée le 25 janvier à BORDEAUX avec le collectif régional, je ne reviendrai pas sur l’activité de notre CERADER 24 car le 12 janvier dernier, lors de la réunion de la CAVAM (A), il m’a été confié la mission de vous dire quelques mots pour la CAVAM (coordination des associations de victimes de l’amiante et des maladies professionnelles)

Vous le savez, notre CAVAM s’est construite à partir de données sur lesquelles vous avez eu à débattre et à vous prononcer :

- la volonté d’agir sur l’amiante mais aussi sur les cancérogènes pour non seulement défendre les victimes mais pour parvenir aussi à faire disparaître de nos vies tous ces poisons qui enrichissent les grands capitalistes et les banques au prix de milliers de morts chaque année. C’est le M de notre sigle !

- Dénoncer les gouvernements successifs plus prompts à blanchir les patrons de tous leurs crimes et exactions qu’à nous donner les moyens d’améliorer les conditions de travail et de vie dans et en dehors des entreprises.

 

Personne ne nous fait de cadeaux et pourtant après 2 années d’efforts, après la constitution de coordinations régionales, cette CAVAM dont vous entendiez parler a tenu son assemblée générale constitutive les 4 et 5 octobre 2016 à LILLE et elle regroupe déjà près de 9000 adhérents … nous pensons dépasser les 10 000 en 2017 … DEJA UNE FORCE !

 

Nous revendiquons :

- Ces poisons doivent disparaître de toutes les activités industrielles et de nos vies dans le quotidien. Le plus rapidement possible, les entreprises qui ont fait fortune en utilisant massivement ces produits et l’état qui a laissé faire doivent engager et financer les investissements urgents pour parvenir à ce qui serait alors la fin d’un drame de société sans précédent … pourtant connu depuis 1 siècle pour ce qui concerne l’amiante !.

Mais, des années durant, il y aura encore des victimes … et lorsque nous parlons de l’amiante, nous ne pouvons pas manquer d’évoquer les autres cancérogènes et les désastres qu’ils provoquent sur la santé des salariés car, en matière de sécurité au travail, la situation se dégrade au fil des lois et « accords » qui se multiplient citons en seulement 3 pour mémoire :

- la loi « travail » et ses conséquences dramatiques

- l’A.N.I. qui remet en cause le droit d’intervenir aux prud’hommes notamment en imposant une prescription de 2 ans.

- la réduction des interventions de la médecine du travail, des CHSCT et des organisations syndicales dans les entreprises … etc

 

On ne peut que s’alarmer de situations évoquées lors de précédentes interventions ici même par votre président et d’autres intervenants sur la situation des cheminots et sur bien d’autres catégories professionnelles …

Rien que sur l’Aquitaine, nous comptons des milliers de malades et de morts à cause de cette politique des « risques calculés » mais seulement pour les travailleurs et pas pour les magnats de l’industrie et de la finance. Et combien de fois n’entendons-nous pas «à cause de vos exigences sociales, vous allez faire fermer la boîte » et les victimes deviendraient coupables !

la CAVAM a décidé de mener de gros efforts sur cette question de l’éradication de l’amiante (et de tous les cancérogènes) en proposant la création d’un pôle national de l’éradication qui aurait en charge le recensement de tous les endroits industriels ou publics ou ce poison a été installé et la détermination des priorités de retrait (financement industriels responsables et état).

Voilà, chers amis, ce qu’au nom de la CAVAM j’étais chargé de vous apporter comme message un message d’optimisme, de lutte et d’espoirs pour des lendemains où les travailleurs et les populations seront débarrassés de ces poisons et pourront vivre leur vie jusqu’à leur terme naturel sans être handicapés ou tués à cause de cette course aux profits incessante.

Bons travaux, bonne A.G. et surtout soyons tous ensemble dans le combat avec toutes les forces qui veulent le mieux vivre et en paix.

Merci de votre attention

Tag(s) : #actualité, #La vie des associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :