Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Brèves n° 109

Dans ces Brèves nous allons aborder

La vie des Associations et des Régions

- Assemblée Générale du CERADER 24, le 10 mars 2917

- Assemblée Générale de l'ADEVA Gard Rhodanien, le 17 mars 2017

Autres informations

- Bataille d'avocats, EDF s'accroche. . .

 

La Vie des Associations et des Régions

Assemblée Générale du CERADER 24

SITUATION, ORGANISATION, ACTION !

Synthèse du rapport d’orientation présenté par J.M. SEGUREL

Quel plaisir de vous retrouver si nombreux (plus de 300) pour partager l’activité de votre association que vous suivez régulièrement à travers toutes nos publications et actions de toutes sortes. Surtout dans la situation actuelle où, comme cela était promis, « le changement c’est maintenant » … et nous, les contaminés et victimes des cancérogènes dont l’amiante, subissons une attaque austéritaire dont vous connaissez les noms : lois MACRON, EL KHOMRI, VALLS et ses 49/3 au mépris de la volonté populaire…

Sauf les profits, tout est en recul ! Salaires, retraites, pensions indemnisations et protection sociale, droits du travail, prud’hommes …et les médias, orchestrés ( ?) nous déferlent le spectre de M. LE PEN et son populisme nauséabond, FILLON et ses propositions catastrophiques et MACRON, la marionnette du MEDEF déjà connu pour ses lois ! (pas un mot de sud-ouest sur notre A.G.)

Tous ceux-là ont la sécurité sociale dans l’objectif soit pour la limiter au gros risque, soit pour la noyer avec les complémentaires au profit de qui ? Des assurances privées !

Quant aux autres, dont Mélenchon, ils sont peu sollicités pour dire leurs propositions …

On mesure bien la perspective « sombre » pour nos amis contaminés, victimes ou ayants droit de disparus par maladies professionnelles ! …

FACE A CELA !

Nous avons deux outils dont nous devons nous servir :

- Notre nombre et cette question fut abordée à plusieurs reprises durant nos travaux alliée à des doléances précises sur les dossiers de malades que sur l’éradication de ces poisons de nos vies !

- Notre action sans relâche pour garder nos droits conquis que ce soit au plan local, régional, national et en arracher de nouveaux.

Et Jean Marc de conclure : « Après les manifestations dans le sud-est fin 2016, ce fut BORDEAUX le 25 janvier et ce sera dans les hauts de France le 26 avril … avec un point d’orgue sans doute le 31 mai à Paris, rassemblement devant le SENAT de délégations venues de toute la France…. Ainsi, c’est toute la nation qui entendra parler de notre CAVAM ! »

« Et si le navire CERADER24 navigue avec une petite direction à sa tête, C’est VOUS QUI EN ETES L’EQUIPAGE ! Par votre présence, votre engagement et votre soutien pas seulement en réglant la cotisation (à faire vite pour les retardataires) mais en étant acteurs de nos actions qu’elles soient aux tribunaux ou ailleurs ! » Participer c’est une nécessité

Daniel Poumeyrol a fait le point sur les dossiers

Christiane à fait le bilan financier, Elisabeth le point de l'avocate, Georges est intervenu pour la CAVAMChristiane à fait le bilan financier, Elisabeth le point de l'avocate, Georges est intervenu pour la CAVAMChristiane à fait le bilan financier, Elisabeth le point de l'avocate, Georges est intervenu pour la CAVAM

Christiane à fait le bilan financier, Elisabeth le point de l'avocate, Georges est intervenu pour la CAVAM

 

Jean Marc terminait ainsi : « Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu ! »

Et Patrick a proposé la motion sur la protection sociale, validée à l'unanimité

 

 

Assemblée Générale de l'ADEVA Gard Rhodanien

Une très bonne assemblée au cours de laquelle ont été mélangés les travaux très intéressants et une partie festive comportant repas et séquence chantée en CEVENOL …

Plus de 200 participants …. Un peu moins que l’an dernier mais pour cause d’audience au tribunal. La belle perspective tracée par la direction de l’association emmenée par Michel PICARD – qui a relayé André BERTHELIER à la présidence – mérite attention et nécessitera des efforts de tous et un partage des responsabilités pour la mener à bien :

Offrir aux adhérents un meilleur accompagnement dans le  montage des dossiers, assurer la meilleure défense possible de leurs problèmes est la base de l’activité de l’association dont le vécu est compliqué par l’étendue géographique et l’absence de locaux propres à son activité.

Ne pas rester confinés sur nous-mêmes et être en mesure de participer aux activités de la CAVAM à laquelle nous avons adhéré et aux actions régionales qui sont souvent nécessaires font aussi partie de nos attentions soutenues.

Et comme le dit Michel, nous allons être mieux armés pour faire face aux principaux défis actuels, justice, égalité de traitement pour tous, garantir la protection sociale tellement attaquée actuellement, redonner à la prévention toute sa place dans les entreprises, action pour l’ éradication de l’amiante afin de préserver les générations à venir. Et  nous n’oublions pas le procès pénal – l’arlésienne depuis 20 ans : INADMISSIBLE

L’assemblée s’est prononcée à l’unanimité sur ces objectifs et les participants en ont profité pour signer massivement la pétition de soutien aux amis des Hauts de France qui seront dans l’action de leur coordination CAVAM régionale le 26 avril prochain, laquelle sera suivie d’un rassemblement national CAVAM à PARIS devant le SENAT sans doute le 31 mai prochain.

 

Les interventions de J. ANDREU (cabinet TEISSONNIERE) et celle de la CAVAM ont confirmé le besoin de luttes et de présence devant les tribunaux pour peser sur les décideurs qu’ils soient industriels, gouvernementaux ou juridiques.

 

Soyons UNIS et SOLIDAIRES, la victoire sera au bout du chemin devait conclure Le président de l’association.

 

Les Brèves n° 109

Autres Informations

Bataille d'avocats, EDF s'accroche. . .

Centrale Cordemais: EDF réclame l'annulation d'une demande d'expertise sur l'amiante

.A Cordemais, le CHSCT (Comité Hygiène et Sécurité) de la centrale EDF dénonce un risque grave d'exposition à l'amiante et réclame une expertise indépendante. La direction refuse. Elle a fait une demande en nullité devant le TGI de Nantes. L'audience s'est tenue ce jeudi matin.

"Une prétendue exposition à l'amiante sans preuve ni fondement" affirme l'avocat de la direction. Il réclame le rejet de la demande d'expertise, et s'offusque que l'on impose "à l'employeur de payer un audit général alors qu'il existe une parfaite maîtrise de la situation".

"Les modes opératoires ne sont pas respectés" dit à son tour l'avocat du CHSCT. Il explique parler dans l'intérêt des 426 agents de la centrale et des 250 sous-traitants, et il assure :

"Les agents ne sont pas informés des risques et se contentent d'utiliser des demi-masque, du genre de ceux portés pour faire la peinture chez soi, même lorsqu'ils meulent des matériaux amiantés. Il faudrait un équipement spécial avec combinaison.

L'avocat recense 12 expositions accidentelles en 2016. Il affirme que des matériaux amiantés il y en a partout dans la centrale, jusque dans le magasin du site où sont stockées des pièces datant de plusieurs dizaines d'années.

Dehors, une cinquantaine d'agents manifestent devant quatre cercueils et une banderole. Une banderole, des cercueils et un mannequin avec sur son torse une radio indiquant une tache noire synonyme de cancer de la plèvre. © Radio France - Pascale Boucherie

Compte-tenu de la technicité et du volume du dossier, le président du tribunal se donne un mois pour trancher il rendra son délibéré le 6 avril.

Remarque: dans nos articles précédents, nous avons relaté le volte face de la direction d'EDF, à la suite de décisions de justice relatives à la centrale d'Arjuzanx. L'expertise dans les autres centrales, ne nous paraît pas déplacée. . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #La vie des associations, #prevention

Partager cet article

Repost 0