Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous avons déjà évoqué le sujet à deux reprises: le 18 novembre et le 24 novembre 2016

Le CERADER 24 poursuit les investigations

INERTAGE DE L’AMIANTE

NOUVEAU PROCEDE

OUVERTURE POSSIBLE EN DORDOGNE ? ...

 

Sur un procédé nouveau actuellement encore au stade de réalisation en laboratoire.

 

Telle peut être la conclusion de la réunion qui s’est tenue dans les locaux de la C.A.B. (communauté de communes du Bergeracois) le 21 avril à l’initiative de Madame ALLAIN (députée) faisant suite aux contacts pris avec le CERADER 24.

C.A.B., département, Région, Mairie de BERGERAC avec une représentation de l’ADEME donnait une dimension nouvelle à la réflexion autour du projet porté par l’association (avec la CAVAM) depuis 2015.

Entre échanges « techniques », « sociaux » et « politiques » les participants ont été informés des raisons de nos propositions (R. VINCENT) et sur l’option proposée avec les chercheurs de MONTPELLIER avec une entreprise réalisatrice prête à s’engager sur la construction d’une unité pilote (J.M. SEGUREL) sur le site classé SEVESO de la poudrerie de BERGERAC. Photo:De droite à gauche : Mme ALLAIN, Mr CATHUS, Mr PLAZZI, Mr BENFEDOUL, Mr RAZAT, J.M. SEGUREL et R. VINCENT

SANTE, ECOLOGIE, INDUSTRIE, EMPLOI

N’ont pas manqué de s’inviter dans cette discussion au cours de laquelle chacun a pu apporter ses commentaires, ses interrogations et ses propositions.

Dans la présentation, le CERADER indiquait que l’état pourrait investir dans tel projet (dixit le ministère de l’environnement le 28 janvier à Paris) et que le site, comme l’entreprise appartenait à l’état … d’où l’intérêt : capitaux d’état dans la relance possible d’une entreprise lui appartenant … c’est tout à fait cohérent.

Autre indication apportée par l’association : le lien possible avec les ateliers SNCF de PERIGUEUX (désamiantage des wagons), le site de St LAURENT DES HOMMES (stockage intermédiaire) et la poudrerie de BERGERAC (inertage) … créant un ensemble permettant de préserver et de créer des emplois.

Dans tout cela, bien des points à vérifier, à éclairer, ce qui conduisait Mme ALLAIN à suggérer une nouvelle réunion. Chacun concluant sur :

- l’intérêt global et l’ambition sociale et industrielle portée, les effets possibles de ce projet … au futur intéressant qui reste cependant à confirmer.

- Le besoin d’une réunion avec les participants de ce jour auxquels s’adjoindraient les chercheurs et leur industriel ainsi que la préfecture et la DREAL a été bien reçu. Le propriétaire des terrains et les locataires du site SNPE (EURENCO et MANUCO) devraient également participer.

- était noté également l’intérêt de la région sur un tel projet.

Le CERADER 24 se chargera donc de reprendre contact avec les chercheurs et leur industriel (déjà venus présenter à l’association leurs travaux) puis verra avec tous et chacun la meilleure façon de réaliser cette réunion … vers septembre par exemple … l’idée étant évoquée que la préfecture pourrait utilement se charger de la convocation de cette réunion.

Sur cette seconde photo, s’ajoutent à droite, Mme DEBAYLE à gauche Mme BOEUF

 

Chacun des participants a apprécié cette rencontre et espère avancer concrètement sur l’étude proposée du pilote … vers l’industriel voir notre article du 24 novembre 2016

Tag(s) : #Éradication de l'amiante, #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :