Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 31 mai 2017 dès 13 h30, 22 des associations sur les 24 adhérentes à la CAVAM se sont retrouvées sous forme de délégations, face à la fontaine de la place St Michel à Paris. Les 250 adhérents, représentants des régions et des coordinations venus des quatre coins de France, avaient pour objectif de rejoindre en cortège, digne et silencieux, le Palais du Luxembourg, au sein duquel des rencontres avec des sénateurs étaient programmées.

Cette action bien préparée, a permis de tendre vers l’objectif recherché : faire mieux connaître la CAVAM, et surtout porter nos attentes, et nos propositions au plus haut niveau.

Rencontres attentives, et positives avec les Sénateurs

René VINCENT co-président, a rappelé le contexte général, et les conséquences, pour l’ensemble des victimes que nous soutenons, de la politique désastreuse et injuste de notre pays.

Pendant cette intervention deux représentants des associations Jean Marc SEGUREL animateur de la commission prévention de la coordination Cavam Aquitaine, et Georges ARNAUDEAU co-président, ont été reçus par Monsieur Thierry FOUCAUD du groupe CRC, sénateur de Seine Maritime Vice-président du SENAT. L’échange a permis de rappeler les difficultés rencontrées par les victimes de l’amiante et du travail, tout en déplorant les discriminations entre les salariés ou/et les personnes exposées. L’entretien s’est terminé, par la présentation de nos convictions relatives au traitement des déchets amiantés, et plus particulièrement sur l’impérativité de l’éradication définitive du poison amiante, ce qui ne peut se réaliser aujourd’hui que par le biais de l’inertage

A 14 h30, pendant que les autres manifestants, bien encadrés, cherchaient l’ombre à l’angle de la rue de Vaugirard, une autre délégation composée de : Jean Michel DESPRES Pt du CAPER THIANT - Gérard LAUGIER de l’ASAVA – Bernard LECLERC Pt de l’ADDEVA 54 et membre du bureau national – Samuel LOMBARDO du CAPER 42 – Michel PICARD Pt de l’ADEVA Gard rhodanien – Jean Michel KACZMARECK de l’ADEVA 59 et Georges ARNAUDEAU, a été reçue par Monsieur le sénateur Gérard DERIOT du groupe LR Vice-président des affaires sociales du Sénat et Monsieur SALLENAVE secrétaire général des affaires sociale du Sénat. La délégation de la CAVAM était accompagnée par Madame Mireille BONDIL adhérente, trésorière de l’ADEVA Gard rhodanien, et veuve de l’amiante, que nous tenons à saluer pour son courage.

Nous avions adressé nos fiches de requêtes et de propositions, à nos interlocuteurs. Il est objectif de signaler qu’elles ont été étudiées en amont de la rencontre, ce qui a facilité l’entretien, et démontre l’intérêt qui nous a été porté. Comme dans l’entrevue précédente, nous avons rappelé ce qu’était et ce que souhaitait être la CAVAM. Poursuivre la défense et la réparation de toutes les victimes de l’amiante et des expositions aux agents CMR, le rôle que nous nous efforçons de tenir, plus particulièrement dans l’élimination de l’amiante pour lequel, nous somme force de proposition ; avec la demande de création d’un pôle public d’éradication de l’amiante en France, et l’implantation d’une torche à plasma dans chaque région.

La lecture détaillée de nos huit fiches, au cours de laquelle chaque représentant de notre délégation a pu s’exprimer et argumenter, a permis de dégager les limites reconnues par le Sénat, qui n’est pas décisionnaire, pour ce qui dépend du gouvernement. Nous avons toutefois rappelé que les fiches débattues, s’inscrivent dans le cadre du PLFSS, et que certaines de nos propositions demandaient à être légiférées. Qu’il s’agisse des inégalités en regard des sous-traitants, de l’accès à la cessation anticipée d’activité dans de nombreux cas, de la prise en compte des cancers hors tableaux. Nos interlocuteurs ont conclu qu’ils déposeraient des amendements sur les points qui leur ont paru réalisables. Nous allons suivre avec attention. Fin de l’entretien à 15h45, il était temps d’aller rejoindre les différentes gares de la capitale.

Le 31 mai une étape ?

Pour la CAVAM OUI ! parmi nos échanges, nous avons fait état du courrier adressé au nouveau ministre de la transition énergétique, avec copie aux autres ministères. Ce courrier portait entre-autre, notre proposition de création d’un pôle public d’éradication de l’amiante. Nous allons y travailler pour le concrétiser et le rendre audible. De la même façon, les autres sujets évoqués lors de cette journée vont être relayés et véhiculés, pour les faire vivre dans nos régions, avec la force nécessaire aiguisée par le sentiment d’avoir réussi cette première nationale de la CAVAM.

Tag(s) : #actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :