Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publication des modèles de la grille d'évaluation et du rapport de repérage de l'amiante à bord des navires

La vérification de l’état de conservation de tous matériaux et produits susceptibles de contenir ou de libérer des fibres d’amiante à bord des navires doit être effectuée à partir d’une grille d’évaluation dont le modèle-type vient d’être fixé par un arrêté du 20 décembre2017.

Ce dernier fixe également un modèle de rapport de repérage de l’amiante devant être établi par l’organisme accrédité après avoir effectué un repérage de l’amiante à bord du navire.

Ces modèles sont pris en application du décret n° 2017-1442 du 3 octobre 2017 relatif à la prévention des risques liés à l’amiante à bord des navires, qui fixera de nouvelles dispositions visant à prévenir les risques liés à l’amiante à bord de certains navires à compter du 1er juillet 2018 et abrogera le décret n° 98-332 du 29 avril 1998 relatif à la prévention des risques dus à l'amiante à bord des navires jusqu’alors applicable

 

Nos remarques:

Nous soutenons tout ce qui va dans le sens de la prévention et de la protection de tous les intervenants, les deux étant étroitement liés.

Ce décret s’inscrit dans les préconisations du rapport sénatorial de juillet 2014 qui avait classé le repérage comme étant le maillon faible de l’amiante. Il vient s’ajouter aux autres décrets qui incitent :

  • Les employeurs à mettre en œuvre les moyens préventifs, afin de répondre à leur obligation en matière de sécurité
  • Les exposés appelés à intervenir à se protéger

Même si c’est un peu lent en regard des risques toujours présents, cela semble dans aller dans le bon sens.

Ceci dit cette mesure nous remet en mémoire la bataille menée par Allo Amiante, dans le cadre du démantèlement des navires de la marine nationale : voir sur www.eradicarion-amiante.com  article du 7 mai 2016 « la Jeanne d’Arc revient à la surface »

En d’autres termes si le repérage doit être pris en considération, le dernier maillon de la chaîne mérite, si l’on veut traiter l’ensemble du sujet, tout autant d’attention.

A la CAVAM, nous aimerions que notre projet innovant, de création d’un pôle public de l’éradication de l’amiante soit entendu, en particulier par les parlementaires et sénateurs que nous avons saisis

Tag(s) : #prévention

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :