Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dans ces Brèves. . .

 

- Réunion de rentrée de la CAVAM Aquitaine

- CERADER 24: Dordogne ils défendent le projet d'inertage amiante

- ALLO AMIANTE à participé à CAP ASSOCIATIONS (forum des associations)

- ADEVA Gard Rhodanien une reprise chargée

 

Réunion de rentrée de la CAVAM Aquitaine

AMIANTE (et autres cancérogènes) : ERADICATION – REPARATION

Deux combats à mener de front avec un dénominateur commun

AVOIR LES 2 FERS AU FEU « POUR LA SANTE PUBLIQUE »

 

Ce sont les 2 points centraux de la réunion des associations de la CAVAM (Aquitaine) qui s’est tenue le jeudi 20 septembre 2018 à MORCENX et dont nous relatons aux lecteurs du blog quelques points essentiels. 

L’introduction sur la situation générale permettait à G. Arnaudeau d’ajouter d’entrée la décision scandaleuse de la cour de cassation :

« … qui a voulu mettre définitivement sous cloche, la mise en examen du dernier PDG de l’entreprise de cartonnage Amisol. (voir l’article dans le blog). Une injustice insoutenable que vous connaissez bien à Arjuzanx entre autres. Certes la partie est mal engagée, mais devons-nous jeter l’éponge ? Poser la question, c’est y répondre  NON ! » 

Aux côtés de ceux qui luttent : Autre confirmation de ce début de réunion : La CAVAM sans négliger  ce qui précède a décidé de s’inscrire dans les luttes sociales, en particulier dans celle du 9 octobre 2018 à partir des doléances des adhérents… (voir le blog CAVAM). 

Egalement l’importance des services publics : Nous pensons que les services publics de qualité ouverts à tous, sont le gage du bon équilibre d’une société et que la santé des citoyens, et l’accès aux soins doivent être une priorité. Depuis les ordonnances de 1945, l’objectif inavoué est de tordre le coup à la SS. Les premières indications du budget 2019 toujours dans la même logique d’économie le confirment. 

Et dans ce cadre général nos activités et actions CAVAM (A) et CAVAM. 

22 amis participants des associations régionales de la CAVAM se sont donc retrouvés sur la base de la « feuille de route » établie lors de notre réunion du 1er mars 2018 qui a été respecté dans sa totalité dans le semestre écoulé.. Il a été décidé d’en refaire une allant jusqu’au mois de Mars 2019. 

L’échange sur la situation générale a permis de vérifier l’accord de tous sur les orientations précisées en prenant appui sur les doléances des adhérents et ayant notre expression propre dans les manifestations. Cela ne vaut pas que pour le 9 octobre…. Est-il ajouté ! 

Un appel régional est approuvé et les 2 co-présidents de la CAVAM présents proposent de l’élargir à toute la CAVAM, ce qui est approuvé par tous les participants. (voir le blog) 

Suite de la discussion :

- Préparation du C.A.N du 17 octobre prochain. … et de notre A.G. envisagée pour le 4 avril 2019 Nos associations y seront bien présentes

- la gestion des dossiers et les nouveaux problèmes posés aux associations et à nos amis : Des initiatives en faveur des victimes de « méso » ont été proposées et pourraient se « cadrer » dans une action plus large « santé » de la CAVAM en 2019 …  

- La prévention, l’éradication en Aquitaine et dans tout le Pays.

- « hier on parlait de « l’utopie de l’éradication » et aujourd’hui, nous sommes dedans et la CAVAM pleinement engagée avec le projet de pôle public d’éradication de l’amiante et la création de la commission nationale CAVAM qui a déjà permis de réunir 11 amis des associations le 4 septembre 2018.

De même une action pour une nouvelle unité d’éradication de l’amiante est menée par le CERADER 24.

L’exemple donné par les amis de MIMIZAN sur la récupération de l’amiante par un « privé » à de quoi faire se dresser les cheveux sur la tête ! L’association s’est adressée aux mairies du canton à ce sujet !

 

Les outils qui sont à notre disposition sont importants à l’image de :  Nos fiches PLFSS, notre projet de pôle public d’éradication, la ventilation des T.U. et la consultation du blog. Améliorer leur utilisation et leur vulgarisation est notée par tous.

 

Il est rappelé que le groupe de pilotage (qui peut être élargi) établisse la nouvelle feuille de route allant jusqu’à mars 2019. Il est demandé aux amis de MORCENX de reprendre contact avec les autres amis du collectif régional pour de nouvelles initiatives.

 

Il est 11h45, le débat se poursuit autour du verre de l’amitié et du repas pris en commun.

 

Hors réunion : René a regretté, dans le débat général, que le monde associatif ne s’implique pas plus dans le combat général contre les mesures gouvernementales qui les touchent depuis des années (âge de la retraite en hausse, baisse du pouvoir d’achat, subventions réduites, emplois aidés à la casse … etc).

Et il a relevé, Titré dans le journal l’humanité du 21 septembre :

«  25000 associations ont mis la clé sous la porte en 2017 » quelle démonstration ! Cela touche 13 millions de personnes en France ! !

Et pour finir avant de passer à table, un petit remontant. Tous sont  prêts à reprendre les débats. Merci à l'UL CGT Morcenx pour leur accueil !

Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43
Les Brèves de la Cavam 2018 n° 43

 

CERADER 24: Dordogne ils défendent le projet d'inertage amiante

 

Article sud-ouest du 18 septembre 2018

 

Dordogne : Ils défendent le projet d’inertage de l’amiante !

 

« Devant les volumes de déchets amiantés disséminés en France, la SOMEZ, société Montpelliéraine a développé un nouveau système de leur traitement.

Plongés dans une solution à base d’acide nitrique, les fibres d’amiante sont brisées … devenant inertes.

Ce procédé, déjà validé en laboratoire, nécessite de passer dans une phase test grandeur nature.

En Bergeracois, le CERADER 24 s’est mobilisé afin qu’une unité pilote soit installée sur le site de la poudrerie de BERGERAC, classé SEVESO.

Depuis le printemps, une pétition qui a déjà recueilli 3000 signatures et la plupart des collectivités locales dont le département de la Dordogne ont adopté des motions de soutien.

Sauf que la société EURENCO propriétaire de ce site y a  mis son véto. Une fin de non-recevoir qui n’empêche pas la mobilisation de se poursuivre aussi bien chez les promoteurs locaux (x) du projet que de la part de la société SOMEZ.

Pour rappel, en France, actuellement, il n’existe qu’un seul procédé d’élimination de l’amiante, à MORCENX (40) où une torche à plasma peut en détruire 7500 tonnes par an, Une paille au regard des 20 millions de tonnes estimées, disséminées sur tout le territoire. »

 

Note du CERADER : (x) un collectif CERADER24, U.L. CGT, P.C.F. local s’est créé pour porter le projet  EURENCO n’est pas propriétaire des terrains, les acides sont implantés à MANUCO

Tout récemment, une réunion de travail sur ce projet s’est faite avec la participation de Madame la préfète de Dordogne, madame la sous-préfète de BERGERAC, la DREAL Dordogne et le CERADER. Les échanges ont permis de dégager des lignes directrices pour l’avancée du projet

  

17 septembre 2018: L’ingénieur de la DREAL explicite au cours de la discussion, des points qu’il est nécessaire de respecter pour avancer sur ce projet. 

 

 ALLO AMIANTE à participé à CAP ASSOCIATIONS (forum des associations)

Comme chaque année Allo Amiante à tenu un stand au forum des associations "CAP ASSOCIATIONS" qui s'est tenu le dimanche 23 septembre dernier à Bordeaux.

 

 

Inscrit sous le thème "SANTE BIEN ÊTRE" parmi les 350 associations bordelaises Allo Amiante à pu se faire encore mieux connaître et lier de nouveaux contacts avec d'autres associations qui agissent dans le même créneaux d'aide aux patients ou/et aux citoyens

Plusieurs associations nous ont relaté, et ont déploré, les difficultés que rencontre le monde associatif aujourd'hui. . .

Nous remercions, l'organisation de cette journée qui a déplacé un large public.

Une remarque: de nombreux visiteurs pensent que l'amiante est un sujet dépassé, une affaire réglée.

Cela démontre la carence des pouvoirs publics, du manque d'information du citoyen lambda. Le risque d'un poison mortel a encore de beaux jours. . . .

 

Prêts à convaincre. . .
Prêts à convaincre. . .

Prêts à convaincre. . .

ADEVA Gard Rhodanien une reprise chargée

 

Les permanences ont repris:

 

 

 

Pont st Esprit: 

2ème Sa  du mois: 9 h - 12 h

ALES:

 3ème  Me du mois:  9 h - 12 h     

NIMES:

dernier Me du mois 9 h -  12h      

BAGNOLS  

 dernier Ve  du mo   13 h 30  - 17 h 

 

L'association a enregistrée en 2018 une augmentation importante du nombre de victime.

 

Contrairement à une idée reçue,

les nouvelles  victimes sont toujours présentes, avec  la  tendance d'une augmentation des pathologies lourdes           

 

Tag(s) : #La vie des associations, #Création Pôle Public Eradication

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :