Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dans ces Brèves. . .

- Assemblée générale du collectif des amiantés de Mimizan, un moment d'émotion

- Allo Amiante dans " La Santé Un Droit Pour Tous"       www.allo-amiante.com .  

 

Assemblée générale du collectif des amiantés de Mimizan

un moment d'émotion

L'AG du Collectif des Amianté du secteur de Mimizan s'est tenue le 11 janvier 2019

145 présents sur 175 adhérents, ce qui démontre le bel équilibre de l'association, ont accueilli Maître Steenkiste avocate de l'association, Madame Roussignol représentant la mairie de Mimizan,  Monsieur Quiniou représentant du conseil départemanal, Monsieur Arnaudeau représentant la Cavam, Messieurs Dumartin et Mesplède de L'UL CGT de Morcenx adhérente à la Cavam. le Président Pierre Martinez,  regrette  l'absence des élus invités, mais note toutefois que certains se sont excusés. . .

Le bilan positif est voté à l'unanimité, Pierre, remercie chaleureusement toute l'équipe qui l'entoure depuis de nombreuses années.

La déclaration générale fait état de la situation actuelle: l'anxiété et son caractère discriminatoire, rappel du rôle tenu par comité Permanent Amiante durant,  les années 80,  les difficultés rencontrées au moment de la déclaration et pas seulement à cause de la rédaction des tableaux. . . Quelques extraits:

" Les institutions publiques et privées estimant qu'une indemnisation financière forfaitaire compense largement le fait d'être exposé à un danger évitable, mettent l'accent  sur les équipements de sécurités, pour ne pas avoir à légiférer sur les environnements de travail insalubre. . .

La sous déclaration des maladies professionnelles, ne s'expliquent pas uniquement par la rédaction des tableaux, mais par l'accumulation des facteurs impliquant l'ensemble des acteurs intervenants dans ces processus: malades, médecins, caisses d'assurance maladie, employeurs. Certains employeurs, certains médecins mettent la pression pour éviter la déclaration d'une maladie professionnelle. . .

Il faut ajouter une méconnaissance des conditions de prise en charge des maladies professionnelles par les assurés, mais aussi par les médecins, la crainte de perdre leur emploi par les victimes salariées, mais aussi le refus d'engager des procédures longues et fastidieuses. . .

Les politiques de santé au travail ne sont pas des sujets prioritaires dans le débat public. L'amiante, la souffrance au travail ou les risques psychosociaux, les enjeux de santé au travail sont presque invisibles socialement. . . Pourquoi ? 

L'histoire des maladies professionnelles est ponctuée de combats pour une meilleure reconnaissance, il est évident qu'il y a paralysie du système où la représentation syndicale, se heurte à la représentation patronale dont l'analyse est essentiellement financière. Tout ceci arbitré par des personnalités de spécialistes qui sont souvent liés aux lobbys. la partie est effectivement très difficile. . .

L'amiante est une histoire sans fin. On n'intéresse plus les grands médias, l'histoire de l'amiante s'évapore sans disparaître. Après vingt ans d'instruction judiciaire, l'amiante va faire plus de 100 000 morts et il y a zéro condamnation. . ."

UN MOMENT D'EMOTION EN CONCLUSION DU RAPPORT

" Après quinze années passées à votre service, mes problèmes de santé m'obligent à plus de modération et à réduire mon activité.

Que d'interrogations restent encore, je pense quand même avoir fait progresser le sujet avec le Collectif des Amiantés du Secteur de Mimizan et que les avancées sont significatives. Merci à tous mes amis qui m'ont aidé à tracer la route.

Aussi dur que cela puisse être, il est important de calmer sa rage et de devenir plus sage.

Tenter ce qui est difficile à changer est ardu et compliqué.

Je compte donc m'éloigner un peu pour soigner mes blessures intérieures, pour ne plus les endurer et apprendre à m'en détacher. . . "

Après ces mots, tous les présents se sont levés. Une standing ovation a ponctué la reconnaissance de tous que mérite Pierre. Pierre a été le porte drapeau de son association. Il s'est aussi impliqué dans la création de la CAVAM Aquitaine en faisant partie du groupe de pilotage. Il a su aussi tisser les amitiés autour de lui.

Maître Steenkiste,  a rappelé que l'amiante était toujours présent dans tous les coins du monde, et a fait un point sur la réforme "dite de modernisation" de la justice 

Georges Arnaudeau de son côté a rappelé que la CAVAM a accès son organisation et son fonctionnement en courant alternatif entre la direction (conseil Associatif National et le bureau)  et les régions et leur associations. Il était facile de faire état de la réunion de la veille chez les voisins de Morcenx où les associations de la nouvelle Aquitaine ont planché sur la gestion des dossiers de victimes, mais aussi sur les projets et les attentes à faire remonter au prochain conseil associatif National du 24 janvier. Tout cela dans l'attente de la prochaine AG nationale fixée au 3 et 4 avril prochain. 

 

 

Tag(s) : #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :