Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

LOBBY QUAND TU NOUS TIENT

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 20% des cas de cancers sont d’origine génétique, et 80% sont imputables à des facteurs environnementaux.

L’OMS estime que 30 à 50% des cancers pourraient être évités grâce à des stratégies de prévention efficaces (au travail par exemple ?)

De son côté l’Organisation Internationale du Travail (OIT), dit que 1000 000 des 1,3 millions de décès par cancer dans l’UE, sont causé par l’exposition à des cancérigènes sur les lieux de travail.

Les données disponibles permettent de considérer qu’au minimum 8% des décès par cancer sont liés au travail. Pour les cancers du poumon ou de la vessie, cette proportion est largement au- dessus des 10%.

Sur les lieux de travail les agents cancérigènes sont de natures diverses : physiques, chimiques ou biologiques.

Le CIRC (centre international de recherche du cancer) qui travaille en lien avec l’OMS, précise que sur les 513 agents cancérigènes recensés plus de la moitié se trouvent sur les lieux de travail : l’amiante se situe en tête de liste, suivie par les poussières de bois dur, certains métaux, l’arsenic et ses composés, le cadmium, le nickel, le benzène, les goudrons , les huiles minérales, le chlorure de vinyle, les amines aromatiques comme la benzidine, les pesticides comme la paraquat- le bénomyl – le trichloréthylène . . ..

Les agents chimiques sont les plus nombreux, et les plus présents sur les lieux de production. La production mondiale de substances chimiques est passées d’un million de tonnes en 1930 à plus de 400 millions de tonnes annuels. Avec 1/3 de la production mondiale, l’UE est la première industrie chimique du monde

C’est là que les lobbies industriels entrent en action. Parfois le tribunal de l’Union européenne intervient :

  • L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), refusait de donnait accès à des études de toxicité sur le glyphosate, sous le prétexte que la divulgation de ces informations pouvait porter atteinte aux intérêts commerciaux des entreprises. . . a été déboutées le 7 mars 2019
  • A cette même date, le tribunal a annulé la décision de la Commission européenne qui autorisait certains pigments (colorants utilisés dans le vernis et les peintures) car il n’était pas établi par la commission qu’il n’existait pas de substances ou de technologies de remplacementCes pigments ont été classés comme cancérigènes et comme toxique pour la reproduction humaine.

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) qui a servi de base à la commission européenne affirmait que les avantages socio-économiques l’emportaient sur les risques de la santé humaine ou l’environnement. Et comme ci-dessus elle avait affirmé qu’il n’y avait pas de substances de remplacement appropriées. . .La confédération Européenne des Syndicats se bat depuis des années pour améliorer la protection au niveau européen des substances incriminées et des seuils de valeurs limites

Remarques : Courroux de tous ceux, dont nous faisons partie, qui pensent que l’amiante, et le CPA, allaient servir d’exemple pour ne pas renouveler la catastrophe sanitaire. En fait même avec des millions de morts rien n’a changé « La protection de la santé humaine, ne pèse pas lourd face à la socio-économique »

 

voir aussi les articles sur: En Finir le blog de la cavam n2

 

Tag(s) : #Les risques CMR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :