Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

34 maladies sont

à déclaration obligatoire (MDO) pas la Covid - 19

Olivier Véran ministre de la santé déclare que la Covid-19 avait « le goût, la couleur et l’odeur » d’une maladie à déclaration obligatoire.

Mais il n’en n’est rien pour le moment.  La Covid-19 ne fait donc pas partie de la liste des 34 maladies infectieuses à déclaration obligatoire recensée par Santé Publique France.

Concrètement, lorsqu’un patient présente l’une des 34 maladies recensées par l’ARS, le médecin traitant a l’obligation d’en rendre compte aux autorités. Pour la Covid-19, ce n’est pas obligatoire, pourtant les autorités encouragent les médecins à les déclarer. Notamment en proposant un forfait à 55€ pour les médecins acceptant de remplir le formulaire de déclaration de la maladie Covid-19. Il faut savoir aussi, que 2€ supplémentaires sont versés aux médecins pour chaque cas contact identifié… Et 4 € si le cas contact identifié donne une adresse ou un numéro de téléphone pour le contacter.

Parmi le 34 MDO:, 32 sont des maladies infectieuses et 2 sont non-infectieuses (mésothéliomes, et saturnisme chez les enfants mineurs). L'inscription ou le retrait d'une maladie sur la liste des MDO se fait sur décision du ministre chargé de la Santé par décret pris après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP). 

Certains médecins avancent que c’est une violation du secret médical. Le virus est suivi quasiment en temps réel et pour eux, il n’y a donc pas de nécessité à ficher les malades.

Remarques: nous n'avons pas  tous les éléments, et encore moins la compétence pour juger de la véracité et de la teneur des propos du ministre de la santé. Nous connaissons toutefois ses variables sur l'intérêt médical du port du masque. De la même manière si le virus est suivi quasiment en temps réel, le flou qui a accompagné les statistiques journalières par le Directeur Général de la Santé, interroge sur le suivi quasi réel. . .

Enfin pour le mésothéliome (que les défenseurs des victimes de l'amiante croisent trop souvent voir "le covid_19 ne doit pas masquer le reste"), la DMO ne constitue pas une violation du suivi médical. Cela permet bien au contraire une meilleure prise en charge scientifique. SI les études en cours permettent aux infectiologues de promouvoir un vaccin contre le covid-19, il faudra peut-être revoir "le goût et la couleur", afin de déterminer qui devra ou pas être vacciné.   

 

Tag(s) : #Autres maladies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :