Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PLFSS 2021 argumentation

Publié le par En Finir le blog de la cavam n 2

PLFSS 2021 argumentation

Notre article du 20 octobre PLFSS 2021 avait pour contenu un communiqué de la CAVAM qui relatait les réflexions, et les inquiétudes de la coordination nationale, à la suite de la présentation du PLFSS.

L'article de ce jour tient à apporter, s'il en était besoin un exemple pris parmi tant d'autres, qui argumente et étaye-le ressenti des personnels soignants, une nouvelle fois oubliés dans la prochaine loi de la sécurité sociale

Dans sa 2ème partie c’est article rappelle que parmi les facteurs négatifs qui rendent l’accès aux soins inégalitaires, et péjorent notre système de santé, les dépassements d’honoraires jouent un rôle important sur lequel vient se greffer la taxe pour l’accès aux urgences. . .

[TÉMOIGNAGE] Aide-soignante depuis 10 ans, elle jette l’éponge

Il y a un peu plus de sept mois, la France se confinait. Les soignants étaient vu comme les héros de cette guerre d’un nouveau genre… Des héros qui encore aujourd’hui appellent à la reconnaissance. Certains ont même jeté l’éponge tant la tâche est rude. C’est le cas de Brigitte*. Aide-soignante depuis 10 ans, elle a récemment décidé de mettre un terme à sa carrière. En mars dernier, elle travaillait dans un Ehpad en Ardèche. Parmi les résidents, la soignante constate des symptômes récurrents de Covid19. Elle assure avoir alerté l’établissement… Sans succès. Jusqu’au jour où elle est, elle aussi, contaminée.

*Le nom et la voix de l’aide soignante ont été transformés afin de respecter son anonymat. 

“On nous disait que non ce n’était pas grave, que de toute façon telle ou telle personne était en fin de vie”

C’est au chevet d’une résidente en fin de vie qu’elle aurait été contaminée par le virus.

“J’ai fait mes soins en tant que soignant, je n’ai pas pensé à moi et ça m’est revenu le jour où on m’a appris que j’étais Covid

 
Quatre jours après le décès de la résidente, Brigitte est testée positive à la Covid19. Elle luttera contre le virus durant 7 semaines.
 

“On m’a reproché d’être malade et en plus ça m’a engendré beaucoup de problèmes financiers”

 
Après avoir fait face à la Covid19, l’aide-soignante assure avoir dû se battre pour ses droits… Sans succès, la contamination n’aurait pas été reconnue comme accident du travail. De son côté, son ancien employeur n’a pas souhaité s’exprimer.
 
Brigitte est actuellement en arrêt de travail suite à une longue dépression.
 
Désabusée par le manque de moyens et la maltraitance généralisée, elle a décidé de tourner le dos au milieu soignant. 

“Pour moi on m’a mise en danger”, pour nous aussi !

 

 
Avec la SANTE UN DROIT POUR TOUS
ALLO AMIANTE,
poursuit la bataille  des dépassements d'honoraires

 

Tag(s) : #Cavam, #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :