Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PROJECTION CONCRETE

Après le dépôt et la validation du projet  en 2009: Mise en oeuvre d'un pilote semi-industriel à Bergerac en 2021,ou l'opiniâtreté récompensée 

avec nos excuses pour la qualité du document

Clic droit sur Remarques  pour une lecture à haute voix

Remarques:        C'est le résultat d'un travail sans relâche du CERADER 24 qui a multiplié les rencontres, les réunions, les pétitions pour tendre vers ce résultat: "pas gagné d'avance" comme on dit. Rassembler les élus départementaux et régionaux de toutes sensibilités autour d'un projet de santé publique, ce n'est pas si courantLa mise en service du site pilote semi-industriel  sera aussi un élément concret dans le projet plus large que porte la CAVAM: "Que les procédés d'inertages supplantent à terme l'enfouissement des déchets d'amiante"

Dans plusieurs de nos articles récents nous avons également relaté la reprise de l'activité de la société Inertam-Europlasma.

Devant les milliers de tonnes d'amiante a traiter les deux activités vont être au fil de leur développement les fondations du PPEA pôle public de l'éradication de l'amiante, que nous appelons de nos souhaits . A la seule condition: que la volonté politique l'impose dans le temps !  

Parallèlement,  Deux dirigeants de la société Basaltine ont été condamnés ce lundi 16 novembre, à un an de prison avec sursis et 15.000€ d'amende, pour avoir fait travailler leurs salariés dans des locaux amiantés, en Ardèche. L'affaire jugée à Marseille doit être saluée, non pas par la seule satisfaction de voir des malfaisants condamnés, mais davantage par la preuve qu'il est démontré que tout et n'importe quoi ne peut être fait.

A priori la création d'un centre d'inertage et la punition d'employeurs indélicats, pourraient paraître éloignés. En réalité les deux s'inscrivent dans la problématique globale du traitement de l'amiante: repérage - travaux - transport -traitement des déchets. Chacune des étapes conditionne la suivante, avec les mêmes risques pour la santé des salariés et l'environnement. Chaque phase doit être régulée en fonction de ses particularité techniques et législatives. Mais c'est seulement la manière de gérer la dernière qui permettra a terme de ne plus parler des 3 précédentes  

Tag(s) : #Prevention gestion des déchets, #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :