Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les CHEMINOTS face à l'ANXIETE

La Cour de cassation a confirmé, l'accès à la reconnaissance du préjudice d'anxiété, aux salariés exposés à l'amiante dans un site non classé amiante. Les cheminots sont parmi les bénéficiaires de cette juste évolution.

 A Romilly-sur-Seine : le combat continue pour les 72 oubliés de l’amiante.: En 2018, La cour d'appel avait rejeté la condamnation de la SNCF face aux cheminots exposés à l'amiante. La cour de cassation a cassé les arrêts. Retour en appel...

A Bordeaux 49 cheminots, étaient "sortis" vainqueur des Prud'hommes, mais désavoués par la cour d'appel de Bordeaux le 23 mars 2017. Les requérants ont alors déposés un pourvoi en cassation

Comme à Romilly-sur-Seine, la Cour de cassation a cassé les arrêts de la cour d'appel de Bordeaux

La SNCF Opiniâtre a de nouveau fait appel"le second passage " devant la cour d'appel de Bordeaux aura lieu le 2 mars 2021. Les 49 cheminots et leur avocat ont jusqu'au 2 février 2021, pour contredire et apporter leurs arguments face aux conclusions de l'entreprise ferroviaire

Dans ce cas précis, la majorité des agents salariés a été exposé au sein des ateliers d'entretien. Lors de la démolition de cet établissement, 500 t d'amiante ont été dirigées vers le centre d'inertage de Morcenx. De la même manière la SNCF a été condamnée de nombreuse fois en faute inexcusable de l'employeur pour avoir exposé ses salariés aux poison amiante. Une exposition qui est la cause de nombreux décès. Ce qui n'empêche pas l'entreprise de moins en moins nationale de contester toutes expositions. La cour tranchera le 2 mars prochain. 

  

Tag(s) : #actions et justice, #La vie des associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :