Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5. Quelle évolution de la prescription et des rythmes de travail ?

On constate: l’intensification, la « sur-mobilisation » des capacités physiques et mentales pour remplir le poste, répondre aux contraintes de temps, aux objectifs de production, aux délais de livraison… cela dans un contexte d’allégement permanent des effectifs. De nombreux facteurs ont concouru à cette accélération, notamment la recherche de rationalisation des process de production pour améliorer la rentabilité et la compétitivité, ou l’augmentation des informations et la facilitation de leur circulation.

Les contraintes organisationnelles ont systématiquement augmenté au fil des années ,et réduit l’autonomie des travailleurs à tous les niveaux de qualification. Si les contraintes physiques ont sensiblement diminué, de nombreux travailleurs restent exposés à des facteurs de pénibilité physique, les contraintes psychiques ont augmenté. L’explosion apparente des risques psychosociaux en est la représentation.

Dans une économie mondialisée et un contexte de crise ou, au moins, de ralentissement économique, la concurrence est exacerbée. La réduction des coûts reste une priorité pour la plupart des entreprises.

Les nouvelles formes de travail, plus individualisées, sont également des facteurs d’intensification du travail :

dans l’entreprise, l’informatisation implique des pratiques de contrôle à toutes les étapes des processus et la gestion par objectifs génère une individualisation des objectifs et d’évaluation ;

la polyactivité dans le cadre d’un emploi ou plusieurs emplois en même temps accroissent sensiblement la charge de travail et la pression pour gérer la complexité ;

l’externalisation de nombreuses activités (de la maintenance au nettoyage et aux fonctions administratives comme la paye) dans le cadre de contrats commerciaux peut augmenter la pression de l’entreprise donneuse d’ordres sur les sous-traitants qui veulent obtenir les marchés, et par conséquent peser sur les conditions de travail des salariés de ces entreprises sous-traitantes ; le déséquilibre qui peut se créer dans la négociation commerciale peut être encore plus fort pour les travailleurs indépendants, ou auto-entrepreneurs.

Santé au Travail en 2040   4 ème et dernière partie
Santé au Travail en 2040   4 ème et dernière partie

6. Impact sur la Santé des Travailleurs 

L'intensification accru du travail provoque des accidents et des pathologies, mais aussi une usure prématurée des travailleurs, et une exclusion du monde du travail faute de poste aménagé.

Cela entraîne une société à plusieurs vitesses entre:

- les salariés en bonne santé avec un emploi stable à plein temps,

- et ceux qui sont exclus du monde du travail, ou à la marge (emplois précaires), vivant de plus en plus difficilement avec des indemnités ou/et des aides à la marge.

Cette situation nous placera à terme (ce qui est déjà le cas) devant une insuffisance de population active qualifiée.

Remarques en guise de conclusion: Les études faites font ressortir, une forte évolution de la conception et de l'organisation du travail (souvent liée aux nouvelles technologies). à contrario les efforts de prévention et de santé au travail, n'ont pas suivies ce même mouvement. Tout semble démontrer que les nouvelles contraintes, généralement guidées pat la recherche du profit au nom de la concurrence (comme cela a été repris dans chacune des parties 1 - 2 ou 3), ont finalement un effet négatif

La protection et la sécurité des salariés varie en fonction de:

 - l 'activité du salarié ou de l'employé,

- la taille de l'entreprise et son organisation administrative, 

- l'emplacement du siège de cette dernière (mondialisation) (sous-traitance) 

- la perte de l'identité entraîne aussi la négligence de la santé sociale

- l'émergence de nouveaux métiers (métiers de service par exemple) doit impérativement être accompagnée d'une réflexion sur l'organisation de la santé.  

- il est inconcevable que le coût de la protection pèse sur le travail.

. . .

Il convient de rappeler que cette  analyse , s'attache essentiellement aux nouvelles organisations du travail, et de leurs conséquences  sociétales,  

Pour la CAVAM, ces évolutions engendrent de nouveaux risques entraînant de nouvelles déficiences dans la protection des salariés, sans oublier toutes les autres expositions aux agents cancérigènes et leurs dégâts au quotidien    

,

 

 

Tag(s) : #santé au travail

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :