Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Roche-sur-Yon. L’amiante, une tuile pour le projet Piobetta ?

 

15 juin 2017

L'ancien collège doit être transformé en pôle de loisirs et en logements. Mais une récente étude estime le coût du désamiantage à… six fois plus cher qu’initialement prévu.

L’information a été glissée mardi soir par le maire, lors de son discours, en pleine assemblée générale des Vitrines de la Roche. Luc Bouard a évoqué le projet Piobetta avant d’annoncer un « souci » concernant le désamiantage du site, et son coût.

De précédentes études, menées à l’époque où l’ancienne municipalité avait trouvé un accord avec le promoteur Virgil (1), puis reprises par l’actuelle majorité avaient conclu à un coût de désamiantage d’« environ 300 000 € », précisait le maire hier. Une analyse « plus poussée » diligentée par le promoteur Giboire, désormais chargé de l’aménagement de l’ancien collège en pôle de loisirs et en logements, a conclu à un autre résultat, il y a quelques semaines : le chiffre a « explosé : il y a 1,9 million d’euros hors taxe à prévoir », précise le maire tout en martelant qu’il s’agit d’ « estimations ». Soit 2,3 millions TTC.

Une différence que Luc Bouard explique par « un problème de doublage de plafond, avec des couches superposées d’amiante, qui avaient échappé à la première étude ». En gros, il y a plus d’amiante que prévu, et elle est « beaucoup plus compliquée à traiter ».

« Cela nous oblige à repenser un certain nombre de choses sur l’économie du projet. » En d’autres termes, la prise en compte de cette somme vient s’ajouter dans la négociation actuelle entre le promoteur et la Ville sur le montage financier du projet, alors qu’aucun compromis de vente n’a encore été signé.

Mais « cela ne remet pas en cause » le projet, martèlent le maire et son cabinet. On concède que cette « mauvaise surprise » aura une incidence sur les délais de livraison. Un temps annoncée fin 2018, puis pour 2019, la livraison est prévue fin 2020.

Remarque, on peut penser que le repérage initial, maintes fois jugé trop imprécis, est encore la cause de cette situation néfaste pour tous.

Quelle en est la véritable raison ? le non respect de la législation qui fixe les règles et les responsabilités de tous et de chacun?. Sans un contrôle plus ferme au niveau du repérage, ce genre de problème va continuer à exister c'est certain

 

 

Tag(s) : #Surprise !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :