Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dans ces Brèves. . .

 

- Réunion "Dossiers" en Aquitaine

- Le Cerader 24 continue de dénoncer. . .

- Formation au Pays de Sorgues

Prévention: l'Amiante et l'eau . . . 

 

 

Réunion "Dossiers" en Aquitaine

Les 20 participants saluent en premier notre ami « Pierrot » qui, malade, ne peut assister à la réunion.  Et lui souhaitent un prompt rétablissement. 

De cette commission de travail « dossiers – santé – justice » il faut d’abord retenir la motivation des participants à prendre en mains les questions spécifiques relatives de cette commission et leur volonté de rechercher les actions et propositions propres à débloquer des situations insoutenables que vivent les contaminés, victimes et ayants-droit de l’amiante et des autres cancérogènes puisque, dans la discussions ont été cités de maladies professionnelles autres … les premières mises en pratique du (M) de CAVAM . 

Après quelques mots de René pour la CAVAM dont il rappelait la réunion du 11 décembre dernier dans le sud-est (bureau CAVAM et associations réunis)… réunions qui se feront dans toutes les autres régions, 

Philippe animateur de la commission (au centre de la photo) ouvrait les travaux spécifiques à cette réunion dans une courte note d’introduction plaçant d’entrée les débats sur l’ordre du jour ainsi résumé : 

- difficultés rencontrées, actions menées sur les dossiers et comment les surmonter …

- point spécial sur l’imputabilité de décès liés à la maladie professionnelle.

- approche des pathologies professionnelles autres que l’amiante.

- procès pénal de l’amiante … et les décisions du parquet de Paris

- questions diverses.Dans la tendance générale aux reculs subis par les victimes, la discussion a montré toute la variété des situations en fonctions du « vécu » dans chaque département avec les CPAM,  dans chaque juridiction TASS et cours d’appel à partir de tendances lourdes  communes condamnables

 mais très liées à l’évolution politique anti sociale du MEDEF et de son gouvernement MACRON … lois travail XXL et ordonnances pour ne citer que cela :

- allongement des délais d’appel des dossiers aussi bien dans les TASS qu’en cour d’appel

- baisse quasi générales des indemnisations des victimes avec certaines différences marquées.

- caisses primaires et corps médical largement axés sur l’envoi des victimes directement au FIVA ne citant même plus la F.I.E. comme possibilité d’aller au TASS pour faire condamner les employeurs responsables.

- La casse des CHSCT a malgré tout été développée plus spécialement tant elle impacterait négativement notre propre combat. 

Après ce tour d’horizon au cours duquel un maximum de participants ont apporté « leur vécu », Philippe proposait de passer à l’examen de nos « priorités revendicatives » pour les actualiser, les compléter, en faire des outils de lutte pour chaque association et les faire remonter au niveau de la CAVAM (N) dans la perspective de son prochain conseil associatif national (CAN). 

 La commission a poursuivi ses travaux en pointant d’une part ses futurs axes de travail et en faisant des propositions pour la prochaine réunion régionale de la CAVAM (A) :

- travailler à faire mieux connaître notre association à tous les niveaux question qui était aussi venue à la réunion de la région Sud Est du 11 décembre dernier. Actions, propositions et rencontres doivent nous permettre de sortir de notre « notre mise à l’écart médiatique ».

- S’inscrire pleinement dans la bataille pour obtenir « le procès pénal de l’amiante » le jour où nos avocats  défendront leur recours contre la décision du parquet de PARIS (l’état) de prononcer plusieurs « non-lieu » (dont celui des EDF à ARJUZANX) délivrant ainsi un véritable « permis de tuer » aux industriels coupables de ces « assassinats à effet différé ».

 

En ce qui concerne le procès pénal, la CAVAM (N) a proposé une action dans chaque région le jour de l’audience devant la chambre de l’instruction de PARIS pour faire annuler cette honteuse décision. Elle organisera des réunions élargies à cet effet.

- Donner les moyens à nos amis des associations de mener leurs actions par des actions de formation portant sur les « dossiers amiante » et aussi sur les « autres cancérogènes ». Avril 2018 devrait être une période possible. Toutes les associations ont été d’accord pour y envoyer des participants.

 

Du pain sur la planche pouvait conclure Philippe en souhaitant une bonne fin d’année à tous ; surtout la santé … était-il besoin de le préciser ?

 

LE LIEN INDEFECTIBLE ENTRE PREVENTION ET REPARATION ….

 

René profitait de cette fin de travaux pour indiquer à tous les participants que, de son côté, la commission prévention allait développer ses propositions dont celle d’un pôle public national de l’éradication de l’amiante que toute la CAVAM (N) va porter pour en finir avec ces drames passés et actuels, ces 100 000 morts annoncés d’ici 2050 … et la suite si rien de radical n’est fait rapidement

 

 

        Comme à l'issue de chaque réunion le repas dans la bonne humeur  au cours  duquel

        les échanges se poursuivent. . .

 

 

 

Le CERADER 24 continue de dénoncer. . .

 

Les Brèves n° 142 bis
Les Brèves n° 142 bis

Prévention: l'Amiante et l'eau . . . 

Les données scientifiques liant cancer et amiante dans l'eau potable ne sont pas suffisantes pour conclure à un risque accru, indique l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), dans une note publiée le 7 novembre 2017, tout en recommandant de poursuivre les recherches.

 

L'Anses a été saisie le 31 mai 2017 par la Direction Générale de la Santé (DGS) pour la réalisation de l'appui scientifique et technique suivant: demande d'analyse d'articles scientifiques relatifs aux risques liés à l'ingestion d'amiante, notamment via l'eau.

Cette demande  a été  confiée au Comité d'experts spécialisés "Eaux" de l'Anses. Elle a porté sur deux articles scientifiques publiés en 2016 et 2017 par des chercheurs italiens, qui interrogeaient "la possibilité d'un lien entre l'ingestion de fibres d'amiante présentes dans l'eau destinée à la consommation humaine (EDCH), via les canalisations en fibrociment amianté, et le développement de cancer gastro-intestinal.

Remarque: l'amiante a tellement fait de dégâts, avec des conséquences découvertes au fil des années, (exemples, les confirmations du CIRC sur l'implication de l'amiante dans les cancers du larynx - de l'estomac ou encore du colon. . .)  que l'on peut craindre d'autres découvertes effrayantes.

Que les experts de l'ANSES veuillent prendre plus de recul, et le fait d'avoir la volonté de poursuivre les recherches  supposent que l'éventualité d'une contamination par ingestion de l'amiante n'est pas totalement exclue. Raison de plus pour "débarrasser" définitivement l'ensemble de notre territoire de ce poison à retardement.

 

 Formation au Pays de Sorgues

Le Collectif Amiante  du Pays de Sorgues, a traité de nombreux dossiers dans le cadre du préjudice d'anxiété. Elle souhaite maintenant s'impliquer dans le suivi des dossiers de victimes de l'amiante. 

Pour ce faire les bénévoles de l'association ont suivi une formation dispensée par la CAVAM (G.Arnaudeau), sur la gestion des dossiers. Les travaux pratiques sont à venir !

 

 

Tag(s) : #La vie des associations, #prevention
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :