Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Vie des Associations

Le 8 septembre 2022 aura lieu les 25 ans du tragique accident de Port Ste Foy

Appel du secteur CGT des cheminots de Bordeaux :

Comme chaque année, nous nous recueillerons au dépôt à 11 h 00, en présence de la direction. Une gerbe sera déposée et une déclaration sera lue en hommage à nos collègues victimes de l'accident

Pour commémorer ce triste anniversaire, nous avons demandé l'autorisation à la direction d'ouvrir le site à nos collègues retraités cheminots. Une réponse positive nous a été apportée par la direction SNCF.

Nous vous donnons donc rendez-vous au syndicat à 10 h pour un départ tous ensemble vers le dépôt.

Un moment convivial sera organisé au syndicat à l'issue de la commémoration

Rappel:

"Peu avant midi, un train de Bordeaux en direction de Sarlat a été percuté au passage à niveau par un camion contenant 28 000 litres de gazole et 3 000 litres de fuel. Le conducteur n'aurait pas vu ni les signaux lumineux, ni la barrière en arrivant dans le virage où se trouvait le passage à niveau.

Avec la force du choc, la cabine du camion a été projetée sur la maison du gardien. Les deux véhicules et l'habitation ont pris feu immédiatement. 160 pompiers, 23 ambulances et 2 hélicoptères ont aidé à sortir les victimes du train en feu. Près de 4 heures 30 ont été nécessaires pour les évacuer du train carbonisé. 

Un passage à niveau dangereux 
Les victimes et les habitants du secteur ont été scandalisé de cet accident. Le passage à niveau avait déjà été identifié comme représentant un danger. 

A l'époque, le maire de la commune de Port-Sainte-Foy avait été le premier à réagir :

"C'est un peu scandaleux. La SNCF avait fait pourtant une étude pour faire un passage aérien pour éviter ce passage à niveau réputé comme dangereux. Mais ça n'a pas vu le jour..."

La vie aujourd'hui

Quelques années plus tard, un pont a été bâti sur demande du ministre des Transport. Depuis, les automobilistes évitent le virage dangereux et passent au-dessus de la voie ferrée.

Procès contre le chauffeur

En 2002, le procès a lieu à Bergerac en Dordogne. Dans le box des accusés : une seule personne : Christian Le Breton, le conducteur du camion.  Il avait lui-même été blessé lors de l'accident. Le chauffeur, qui n'avait presque aucun souvenir de l'accident, avait déclaré à la barre : 

Il a été condamné à 3 ans de prison avec sursis.
L'enquête a permis de connaître ses conditions de travail : un rythme intensif avec 52 heures hebdomadaires. L'employeur a donc aussi été condamné à payer une amende, l'accident pouvant s'expliqué par la fatigue de Chritian Le Breton. 

Aucune charge n'a été présentée au procès contre la SNCF ou les pouvoirs publics. Le groupe de transport a seulement été condamné à verser un euro symbolique"

https://youtu.be/yQkx-kdVEmY

Tag(s) : #La vie des associations 2022
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :