Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La gestion des déchets amiantés et l'eradication 

Sont des priorités pour la CAVM. C'est article met en opposition les deux méthodes  aujourd'hui en vigueur:

1/ L'inertage, le seul procédé actuel qui assure l'élimination définitive de l'amiante avec une technique de revalorisation des déchetsretour sur notre article du 8 août dernier "une rencontre importante", avec l'information de l'EST républicain

 

Nous rappelons qu'un autre procédé d'inertage, qui élimine également définitivement, par trempage dans un bain d'acide, l'amiante est aussi en cours de réalisation.

2/ Dans le même temps

A La Roche - sur - Yon: 150 tonnes de déchets d'amiante à retirer sur lîlot Piobetta .

Un bâtiment des années 70, découpé en zones, le bâtiment est confiné dans des bâches en plastiques étanches. Extrêmement réglementé, le chantier consiste à gratter et retirer les matériaux qui contiennent de l’amiante avant de les mettre en sacs et de les évacuer, toujours sans aucun contact avec l’air extérieur, « pour éviter la pollution ».

Sas d’entrée avec douches et désinfection obligatoire, masque oxygéné, combinaison étanche intégrale : une douzaine d’ouvriers s’emploie à désosser pièce par pièce l’ancien collège du centre-ville.

Environ 150 tonnes de déchets amiantés devraient être évacués, sur les 20 000 m2 de surface de planchers.

Bâti dans les années 70, l’établissement était truffé d’amiante. Avant de faire table rase pour laisser place à la construction d’un cinéma, d’un hôtel de luxe avec un restaurant et de commerces, il faut donc retirer les substances dangereuses pour la santé.

4.000 m2 de flocage à retirer

Dans les autres bâtiments – l’ancien réfectoire et l’ancien gymnase, tous deux enterrés – le curage est achevé.

En 2021, une phase de démolition suivra. Il ne restera plus rien ou presque du bâti existant.

Remarque:

Les deux procédés d'inertage du point 1, ont notre priorité sans appel. Ce sont les moyens permettront la mise en oeuvre de PPEA pôle public de l'éradication de l'amiante

La question récurrente: que vont devenir les 150 tonnes d'amiante tout au long du chantier relaté dans le point 2 ? dans un centre d'enfouissement certainement

Tans que la législation portera les deux procédés, et laissera la choix aux désamianteurs, la question se posera et le poison remontera à la surface, peut être pas demain, mais après demain. . . !   

 

Tag(s) : #Prevention gestion des déchets
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :