Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

    Drôme : l’amiante quitte les déchèteries

Les particuliers ne pourront plus déposer de l’amiante dans les déchèteries de Valence Romans Agglo à compter du 1er  mai.

Ce service est en passe d’être repensé par l’intercommunalité qui souhaite créer un nouveau dispositif en dehors des déchèteries et en s’appuyant sur un partenaire privé. Un appel d’offres a été ouvert en ce sens. Les dépôts d’amiante devraient être contrariés au minimum un mois, le temps que la procédure arrive à son terme puis que la mise en place soit effective.

Des contraintes d’organisation et de sécurité

Sur les 13 structures présentes au niveau de l’agglomération, huit collectaient une fois par mois les plaques et déchets des habitants le temps d’une demi-journée (et d’une journée entière à Romans-sur-Isère). Selon nos informations, ce sont les contraintes d’organisation et sécuritaires liées à ces produits classés comme dangereux qui seraient à l’origine de cette réorganisation.

Des déchets enfouis

Jusqu’à maintenant, les particuliers avaient l’obligation d’emballer les plaques intactes (dix par jour maximum), lesquelles étaient ensuite placées dans un autre contenant dédié. Quant aux gravats, il était possible de les acheminer à l’aide de sacs spécifiques (200 litres par jour maximum). Le traitement final étant l’enfouissement de ces déchets, géré par une entreprise privée.

C’est vers ces prestataires que les habitants peuvent se tourner en attendant que le nouveau système soit fonctionnel. Autre solution : le stockage à domicile en emballant l’amiante au maximum afin d’éviter la propagation de poussières, sources d’importants problèmes de santé.

Remarques:

L'organisation en place, avait le mérite d'exister et d'apporter une solution aux particuliers. Qu'elle soit contraignante pour les communes concernées, nous n'en doutons pas, mais au regard de la solution trouvée qui s'appuie sur une organisation privée: c'est la carence de l'Etat qui est encore mise "à l'honneur".

De plus:

  • quel sera le coût pour les administrés ?
  • l'incitation au  stockage à domicile même provisoire est inconcevable. . .
  • est ce que le délais d'un mois évoqué, sera respecté
  • enfin comment éviter la tentation des dépôts sauvages ?

Certes nous n'avons pas en main toutes les contraintes, et tous les éléments qui ont été à l'origine de la décision prise par l'intercommunalité, mais nous pensons que c'est un pas en arrière sur le traitement global des déchets amiantés, toujours en manque d'une décision politique nationale

 
Tag(s) : #Prevention carton rouge
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :